Lamy-Chappuis : l'homme que tout le monde aime

Jason Lamy-Chappuis a été choisi pour être le porte drapeau de l'équipe de France aux Jeux Olympiques de Sotchi. Depuis, c'est un déferlement de louanges pour le Jurassien. La France entière nous l'envie !

Jason Lamy-Chappuis en 2013 aux mondiaux
Jason Lamy-Chappuis en 2013 aux mondiaux © ANDREAS SOLARO / AFP

La presse française est  amoureuse


Le champion olympique du combiné nordique, Jason Lamy-Chappuis a été désigné hier porte drapeau de l'équipe de France pour les JO de Sotchi. Le Comité National Olympique du Sport Français ne lui en donc pas voulu d'être un homme (le CNOSF essaie de respecter l'alternance homme/femme), de représenter le nordique et d'être Franc-Comtois, comme son prédecesseur Vincent Defrasne.
Ce choix a été salué par une presse unanime qui plébiscite la disponibilité et la gentillesse de notre skieur. Patrick Montel, le spécialiste d'athlétisme de France 2 parle du bon choix : " Palmarès, Charisme, Disponibilité et altruisme". Métro-France évoque un porte-drapeau en or : "en choisissant Lamy-Chappuis pour représenter le camp tricolore sur les bords de la mer Noire cet hiver, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a opté pour une légende vivante du ski mondial, : champion olympique en titre en 2010, quatre fois champion du monde et lauréat d'autant de globes de cristal. Un gagneur quoi."
Pour Aujourd'hui-Le Parisien "Le roi du combiné nordique fait déjà l'unanimité". 
Jason Lamy-Chappuis a même les honneurs de la une de l'Equipe, un événement rare pour le quotidien sportif peu habitué à mettre en avant les "petits sports". Bon, petit sport pour petite une ...
Lamy-Chappuis, très en dessous de l'Equipe de France de foot
Lamy-Chappuis, très en dessous de l'Equipe de France de foot © f3

Le bémol de RFI


Le seul bémol vient de RFI qui ne remet pas en cause le choix de Lamy-Chappuis, mais rappelle que ces jeux Olympiques s'ouvrent dans un climat sulfureux. Des militants de la cause homosexuelle ont appelé les athlètes au boycott après la promulgation d'une loi jugée homophobe.
« Après quatre années de travail, on ne peut pas demander à un athlète de boycotter les JO, souligne Lamy-Chappuis. Dans les grands événements sportifs, il y a toujours des polémiques. Mon travail est de sauter loin et d’aller vite sur les skis ». Il ajoute, un peu embarrassé par ces questions : « Je dois faire abstraction de tout ça et je dois me donner à fond pour ne rien regretter. Mon objectif c’est de briller aux JO. » 

Les sportifs de toutes disciplines rendent hommage à "Djez"


Les adversaires directs de Jason Lamy Chappuis lui ont aussi rendu hommage. La skieuse Ophélie David, pressentie pour tenir ce rôle a déclaré : « C’est le nom que j’avais donné moi-même pour désigner le porte-drapeau. C’est un très bon choix. Il a le palmarès, la prestance, la générosité. J’ai été super honorée d’être à ses côtés et ceux de Brian Joubert. Je ne suis pas forcément déçue, mais bien sûr, quand on figure dans la short-list, on se projette un peu. Ça m’a fait chaud au cœur que le CNOSF et d’autres athlètes pensent à moi. Ça aurait été un cadeau, quelque chose d’exceptionnel. J’aurais été folle de joie mais je me doutais fortement que ça allait être Jason, parce que son nom circulait depuis déjà un moment. C’était mon favori. J’ai été la première à le féliciter avec Brian. On a même trinqué au Champagne. »
Tony Estanguet, le triple champion olympique de canoë, qui fut lui même porte drapeau écrit sur son compte twitter : "Bravo Jason, bienvenu au club, profite...et sois meilleur que moi :-) " . Même Tony Parker, la star du basket y a été de ses encouragements :

© f3

NB pour ceux qui ne sont pas des familiers du combiné


Enfin, un petit truc pour les journalistes télé et radio qui ne sont pas familiers de la subtilité du combiné nordique. Dans le cas présent, Jason se prononce à l'américaine "djézonne" et non pas à la française comme le héros de la Toison d'Or. Vous avez 4 mois pour vous entraîner !


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jason lamy-chappuis ski sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter