Notre-Dame de Paris : dans le Jura, des chênes sont transformés gratuitement en poutres pour la reconstruction de la cathédrale

Une scierie de Saint-Lothain, près de Poligny dans le Jura, façonne une quarantaine de poutres pour la nouvelle charpente de Notre-Dame de Paris, incendiée le 15 avril 2019.

C'est l'un des plus ambitieux projets architecturaux de France : rebâtir la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par un incendie il y a un an et demi.

Au printemps, des chênes ont été abattus, cédées par de généreux propriétaires forestiers. Cet automne, ce sont les scieurs qui entrent en action. Eux aussi travaillent gratuitement. C'est le cas notamment de l'entreprise Eurochêne à Saint-Lothain, dans le vignoble jurassien.

Au total, il y a 43 poutres à faire, dans des qualités courantes. On suit la norme européenne.

Félix Julien, responsable production à Eurochêne

Eurochêne produira pour Notre-Dame des poutres de 7,50 m de longueur pour 35 cm d'épaisseur. 

Elles vieilliront un an dans le Jura, avant de rejoindre le futur chantier de rénovation de la cathédrale parisienne. 

Reportage Thierry Chauffour, Laurent Brocard : avec Frédéric Boisson, scieur de long; Félix Julien, responsable production et Ségolène Julien, directrice administrative de la Scierie Eurochêne

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité