INSOLITE. La Bourgogne-Franche-Comté rejoue l’expérience du petit monde de l’Américain Stanley Milgram

Que le monde est petit ! À quel point les habitants de la région sont-ils connectés entre eux ? Une expérience scientifique et ludique est lancée. 100 lettres vont devoir passer de personne en personne pour atteindre leur destinataire.

100 lettres vont devoir rejoindre un destinataire en passant de connaissances en connaissances, c'est l'expérience du petit monde.
100 lettres vont devoir rejoindre un destinataire en passant de connaissances en connaissances, c'est l'expérience du petit monde. © Pixabay

Chiche d’envoyer un courrier à Barack Obama ? Par combien de personnes passerait-il avant d’arriver à l’ancien président américain ? Six, répond le psychologue social américain, Stanley Milgram.

En 1967, Milgram a conduit une expérience de “petit monde”, il suggère que deux personnes, choisies au hasard parmi les citoyens américains, sont reliées en moyenne par une chaîne de six relations. C’est la théorie des « six degrés de séparation » . De vous à Barack Obama, Joe Biden ou Jean-Jacques Goldman, imaginez que seulement six personnes vous séparent
 


100 lettres vont partir de Bourgogne-Franche-Comté vers deux destinataires



 “On a deux points d’arrivée à atteindre, un boulanger pâtissier en Bourgogne, un autre en Franche-Comté” explique Jérémy Querenet, médiateur scientifique à l’Université de Franche-Comté. “Pour nous, c’est un projet pédagogique et ludique de culture scientifique. On verra, combien de temps, par combien de personnes ces courriers vont passer pour rejoindre leur destinataire” dit-il. Milgram avait répertorié que ces courriers passaient par des “nœuds”, on peut imaginer que ces “nœuds existeront aussi dans notre expérience, avec des gens qui auront des gros réseaux, pense Jérémy Querenet.


L’expérience du petit monde, mais pour faire quoi au final ?
 


Géographes, sociologues et physiciens vont jeter un oeil curieux sur le trajet des courriers. “On verra bien le résultat” lance Jérémy Querenet. Et par exemple, si dans le trajet de ces courriers, subsistent encore une frontière entre les deux anciennes régions. 


Cette expérience de transit de courrier de connaissances en connaissances, s’inscrit plus largement dans le cadre d’un événement qui aura lieu fin mai en Bourgogne-Franche-Comté autour du thème des réseaux. Les réseaux sont partout : sur les territoires jalonnés de réseaux de transports et d’énergie, dans les sous-sols et leurs réseaux d’eau et de mycorhizes, jusque dans notre corps lui-même parcouru par des réseaux sanguins, hormonaux et neuronaux, les réseaux nous entourent et nous constituent. Ils transforment autant qu’ils amplifient un phénomène. Une fois liés, les fils d’un réseau s’influencent, s’enrichissent et interagissent pour créer une étoffe nouvelle qui n’existerait pas sans eux. À l’ère du tout numérique, de l’informatique, de l’intelligence artificielle et de l'omnipotence des réseaux sociaux, les réseaux semblent ne connaître aucune limite. Nous sommes de plus en plus connectés !
 

Les 100 courriers partiront le 15 mars


Les volontaires pour faire partir les 100 lettres ont jusqu’au 11 mars pour se faire connaître par mail à l’adresse sciences-arts-culture@univ-fcomte.fr. Vous devez être un habitant de Bourgogne-Franche-Comté.
Les courriers partiront dès le 15 mars. Par qui transiteront-ils ? Resteront-ils bloqués à un moment ? Oubliés sur la table du salon ? Combien arriveront jusqu'aux boulangers pâtissiers ? Mystère. L’expérience de Milgram n’avait eu qu’un faible taux de réussite. Milgram avait envoyé soixante lettres à des recrues de la ville d'Omaha dans le Nebraska. Elles devaient arriver au final chez un agent de change de Sharon dans le Massachusetts en passant de main à main. Seulement trois lettres étaient arrivées à destination en 1967. Ferons-nous mieux en 2021 ? Une chose est sûre, la méthode ne sera pas tout à fait la même. L’expérience du petit monde se fera covid oblige par voie postale !

Pour en savoir plus sur cette expérience du petit monde ► le site de l'Université de Bourgogne-Franche-Comté

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences culture insolite