Les boîtes de Noël pour les plus démunis font leur retour en Bourgogne !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claire Lebret
L'opération "boîte de Noël" pour les plus démunis redémarre dans la région Bourgogne-Franche-Comté.
L'opération "boîte de Noël" pour les plus démunis redémarre dans la région Bourgogne-Franche-Comté. © Emily Vanwimelbeke

En 2020 des bénévoles lançaient l'opération "boîtes de Noël pour les plus démunis". Grâce aux nombreux lutins répartis dans les départements, l'opération redémarre doucement cette année du 15 novembre au 5 décembre. Où en sont-ils à la fin novembre et où vous adresser ? Tour d'horizon en Bourgogne.

Le concept de la boîte de Noël est simple. Il s’agit d’offrir un cadeau à une personne démunie. Concrètement, l’idée est de prendre une boîte de chaussures et d’y insérer une série de produits. Le projet, né en 2020, avait alors cartonné dans plusieurs département de Bourgogne-Franche-Comté. Où vous adresser cette année et comment se porte l'opération ? On vous répond.

“1 truc chaud, 1 truc bon, 1 produit de beauté, 1 loisir, 1 mot doux”

Pêle-mêle vous pouvez y déposer des objets de circonstance : quelque chose de bon (chocolat, paquet de biscuits), de chaud (gant, bonnet), un loisir (livre, jeu), un produit de beauté (savon, crème) et un mot doux.

Une fois votre boîte fermée et le cadeau emballé, vous mentionnez sur le dessus s’il est destiné à une homme, une femme ou s’il est mixte. Il y a même des "toutousbox" pour nos amis à 4 pattes. Il vous suffit alors d’aller le déposer au lieu de collecte défini. C’est sur les réseaux sociaux que les généreux donateurs expliquent le concept et les démarches à suivre. 

Un succès fou en  2020

Créée à l’origine en Franche-Comté, l’opération “boîtes de Noël” avait rapidement fait des émules en Bourgogne. Des bénévoles avaient suivi le concept dès l’an passé et avaient été surpris par l'ampleur de l'opération. Pensant recevoir des dizaines de colis, certains en avaient récolté... des milliers.

En Côte-d’Or

L’opération avait d’ailleurs remporté un franc succès en Côte-d'Or. “L’année dernière je ne pensais pas qu’il y aurait autant de dons, je suis toute petite, je pensais récupérer peut-être 50 boîtes”, se rappelle Emily Vanwymelbeke. Le succès était au rendez-vous. “J’avais fait un point de collecte sur un parking à Bretenière, il y avait des dizaines de véhicules, c’était démentiel. Il y a eu une grande solidarité”, s’émeut Emily. C’est au total 410 cadeaux qui ont terminé au pied des sapins des plus démunis.

Je n'ai pas encore de boîtes mais ça va arriver

Emily Vanwymelbeke, Côte-d'Or

 

Alors c’est reparti pour un tour. Cette année encore, la bénévole récupère encore les colis à son domicile comme elle l'explique sur sa page facebook. "L'opération vient juste de démarrer, je n'ai pas encore de boîtes mais cela va arriver", précise Emily. Les personnes pourront aussi les déposer les 3 et 4 décembre prochain lors du marché de Noël du jardin du département à Dijon.

L’année dernière, l’association SDAT pour les sans-abris, avait reçu la totalité des colis. Cette année deux associations étudiantes dijonnaises , Epi campus et l’épicerie sociale solidaire, vont bénéficier de l’opération en fonction des colis récoltés.

En Saône-et-Loire

L'an passé 1.700 colis avaient été distribués dans le département. Cette année l'opération a du mal à démarrer. Le Père Noël est déjà en action. Mais pour le moment le collectif n’a récupéré que 75 colis malgré une liste de Noël déjà bien longue. "On a une demande actuelle de 450 boîtes de diverses associations de personnes démunies, sans compter celles qu'on doit distribuer lors des maraudes", précise Anaïs Secoue. 

L'opération se prolonge jusqu'au 15 décembre, avec la Croix-Rouge

Anaïs Secoue, Saône-et-Loire

 

La collecte va durer plus longtemps que prévu. "L’opération se prolonge donc jusqu’au 15 décembre avec la Croix-Rouge", précise la bénévole. Les différents points de collecte sont visibles sur la page Facebook des bénévoles. Les boîtes pour les animaux sont acceptées, signe que la générosité est sans limites.

A lire aussi : CARTE. Découvrez le marché de Noël le plus proche de chez vous

Dans l’Yonne

L’opération boîte de chaussures se renouvelle cette année pour la seconde fois à Auxerre. Motivée elle aussi par le concept développé en Franche-Comté, Cécile Bessière, n’a pas hésité une seule seconde à franchir le pas. "1 boîte, 5 éléments, le concept simple m'a plu", explique-t-elle.

L’an passé le succès était au rendez-vous. “Nous avons offert 3.676 boîtes en 2020. Il y avait des points de collecte dans tous les départements”, explique Cécile Bessière. Un chiffre qui dépassait son espérance.

On en est à 200 boîtes cette année

Cécile Bessière, Auxerre

"Cette année, d’autres communes participent alors les colis sont moins nombreux. On est à 200 boîtes mais la collecte continue et nous attendons néanmoins les colis de 5 écoles”, ajoute la bénévole.

Cette année la Croix-Rouge, une épicerie solidaire et une association d’aide aux SDF devraient bénéficier des colis de Noël. Les points de relai de “Ses petits lutins” comme Cécile les appellent sont visibles aussi sur la page Facebook.

 

 

Dans la Nièvre

Les boîtes ont débordé de la hotte du Père Noël en 2020. “Il y a eu un énorme élan de générosité et plus de 2500 boîtes distribuées”, détaille Elodie Morlon sur sa page Facebook

 

Des boîtes pour les plus petits

Le concept s’élargit cette année aux plus petits. L'association sportive et culturelle d'Aisery porte cette année un projet de boîte pour les bambins.

Cette fois-ci un petit doudou pourra être ajouté dans le colis qui seront destinés à l’association Les bébés de Bourgogne.

 

 Les bénévoles vont s'activer encore plusieurs jours pour récupérer les nombreuses boîtes de Noël. Avec le secret espoir de faire mieux que l'an passé pour garnir les pieds des sapins.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.