“Météo Franc-comtoise” : à 15 ans, sa page Facebook draine 9 000 abonnés

Ilyès Ghouil anime la page Facebook Météo Franc-comtoise.
Ilyès Ghouil anime la page Facebook Météo Franc-comtoise.

Depuis décembre 2016,  Ilyès Ghouil tient avec assiduité sa page Facebook "Météo Franc-comtoise". Le jeune Doubiste puise dans un site de météorologie pour informer ses 9.000 abonnés. 

Par Amandine Plougoulm

Il sait parler de la pluie et du beau temps avec brio. A 15 ans, Ilyès ne jure que par la météo. « Et le maraichage » tempère-t-il d’emblée, « puisque c’est quand même ma première passion ». 
 

Un tropisme pour « les phénomènes hivernaux »


Quand il n’est pas dans les champs ou au lycée agricole de Valdoie, l’adolescent a les yeux rivés sur son smartphone. Le précieux outil lui sert à animer sa page Facebook consacrée à la météo. « Je consulte des sites de météorologie, et j’ai une application spéciale pour gérer Météo Franc-comtoise ».

Ilyès et la météo, c’est une longue romance. Il ne sait pas « vraiment d’où ça vient », mais il se souvient comment ça a commencé.
« Quand j’étais petit, à chaque fois qu’on annonçait de la neige, j’étais émerveillé ! ». Il s’exprime déjà comme un météorologue chevronné, et confesse avoir toujours été passionné par les « phénomènes hivernaux ».

« Les gens ont besoin de savoir la météo »


Sa passion exige rigueur et régularité.  « Chaque jour de vacances scolaires ou de week-end, entre 19h et 20h, je fais ma carte météo et j’écris un texte ». La semaine, il publie peu, car il reste  « concentré sur son travail du lycée ». 


Chamboulements climatiques obligent, Ilyès a dérogé à la règle de nombreux soirs, au mois de janvier. «  Pour les inondations, je n’avais pas le choix. Il fallait que je fasse des bulletins météo ». Un peu d’abnégation, donc, pour une mission qui confine au devoir moral : « Les gens ont besoin de savoir à quoi s’attendre, ça leur permet aussi de planifier leurs semaines en fonction de la météo ».

Quand le vent se déchaîne, les « likes » aussi


Ilyès est en contact permanent avec ses « abonnés ». « Ceux qui consultent la page sont plutôt des personnes plus âgées. Je rencontre peu de jeunes qui ont la même passion ». Les internautes l’interpellent, le félicitent, lui posent des questions.

Ilyès consacre aussi du temps pour répondre aux messages que les internautes lui adressent.
Ilyès consacre aussi du temps pour répondre aux messages que les internautes lui adressent.

« Cette semaine, une personne m’a contacté pour savoir quel temps il allait faire à Villers-le-Lac samedi prochain, jour de son mariage. Certains déneigeurs m’écrivent  aussi pour savoir les quantités de neige attendues ».

La concurrence ? Ilyès ne la craint pas. Sa plus-value à lui, c’est la « précision ». « La météo nationale qu’on voit à la télé ne prend pas en compte les paramètres régionaux, comme les reliefs, par exemple, donc c’est moins fiable ». Par rapport aux autres pages Facebook consacrées à la météo en Franche-Comté, il s’estime également plus régulier. « Ils publient toutes les deux semaines. Et puis, ils n’ont que 600 abonnés ».

Lui en a pratiquement 10 000. En trois mois, leur nombre a même doublé. «  J’avais 5000 abonnés en décembre 2017, et maintenant j’arrive à presque 10 000 ». Quand les éléments climatiques se déchaînent, les likes aussi.

«  Monsieur Météo »


Avec 20 à 100 nouveaux internautes séduits par jour, l’adolescent ne cesse de fidéliser. Il vit « très bien » cette petite notoriété. Son exposition récente dans les médias locaux lui a même valu les encouragements de quelques professeurs, qui le surnomment désormais « Monsieur météo ».

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus