Miss Bourgogne Sophie Diry a été sacrée troisième dauphine de Miss France 2020

Ils étaient des millions à suivre en direct l’élection de Miss France samedi 14 décembre 2019. Parmi les 30 candidates en lice, Miss Bourgogne faisait partie des favorites. 
 

Sophie Diry, Miss Bourgogne, a été sacrée 3e dauphine de Miss France 2020 le 14 décembre 2019
Sophie Diry, Miss Bourgogne, a été sacrée 3e dauphine de Miss France 2020 le 14 décembre 2019 © Fred Dugit / MAXPPP

Après avoir fait partie des cinq finalistes, Miss Bourgogne a été sacrée 3e dauphine de Miss France 2020, lors d'une soirée exceptionnelle où le comité de soutien de Sophie Diry y a cru jusqu'au bout.
 

Reportage de Christophe Tarrisse, Amélie Douay et Rachel Nectoux avec :
-Xavier Blin, curé de la paroisse de Digoin
-Karen Hedde
-François Goncalves, membre du comité de soutien
- Marie-France Mauny, maire Saint-Agnan (SE)


Qui est Sophie Diry ?

Sophie Diry vient de fêter ses 22 ans il y a quelques jours.
 

Cette jeune Bourguignonne a vu le jour à Paray-le-Monial, en Saône-et-Loire. Elle a grandi dans le village de Saint-Agnan, près de Digoin. Sophie Diry est en première année de master de biochimie et biologie moléculaire à l’université de Bourgogne. En 2018, elle a passé six mois au Canada dans le cadre de ses études.

"Le monde des Miss m'a toujours fait rêver", reconnaît-elle. "C'est un milieu qui m'a toujours attirée, donc j'ai voulu sauter le pas."

 
Sophie Diry, Miss Bourgogne 2019
Sophie Diry, Miss Bourgogne 2019 © Sébastien Kerroux - France 3 Bourgogne


 
Après avoir été élue Miss Bourgogne en septembre,  elle rêvait de décrocher la couronne de Miss France et de suivre les traces de deux autres "reines de beauté" de la région :

-Sonia Rolland, née à Kigali, au Rwanda, vivait avec sa famille à Cluny, en Saône-et-Loire, au moment de son élection en 2000. Depuis, elle est devenue comédienne et réalisatrice.
 

-Marine Lorphelin, originaire de Charnay-lès-Mâcon, en Saône-et-Loire, avait été sacrée Miss France en 2013. Elle suit actuellement son internat pour devenir médecin généraliste.

   

La Guadeloupéenne Clémence Botino succéde à la Polynésienne Vaimalama Chaves 


La grande soirée Miss France 2020 a eu lieu à Marseille.

C'est la Guadeloupéenne Clémence Botino, 22 ans, qui a fini sur la première marche du podium. Originaire de la commune du Gosier, elle est passionnée d'art, particulièrement de musique et de cinéma. Elle est étudiante en première année de master d'histoire de l'art à la Sorbonne, à Paris. Avec 31,95% des voix, Clémence Botino a été préférée par les téléspectateurs aux quatre autres finalistes, Miss Provence (30,66%), puis ensuite Miss Tahiti, Miss Bourgogne et Miss Côte d'Azur.
 
Malgré les critiques et la vague #MeToo, l’élection de Miss France reste un succès d’audience, même si les chiffres sont en baisse. En 2018, plus de 7 millions de téléspectateurs avaient suivi en direct la cérémonie qui a obtenu la deuxième meilleure audience de l'année toutes chaînes confondues. Ils étaient 6,8 millions hier soir. 
 
Miss Bourgogne est arrivée en 4e position parmi les 30 jeunes femmes en compétition pour l'élection de Miss France 2020
Miss Bourgogne est arrivée en 4e position parmi les 30 jeunes femmes en compétition pour l'élection de Miss France 2020 © Fred Dugit / MAXPPP


Miss Bourgogne "méritait la couronne" !

Sur les réseaux sociaux, on trouve des messages de félicitations adressés à Sophie Diry pour sa place de 3e dauphine de Miss France.

- Patou Soeurette Josiane : La miss Bourgogne 3 ème dauphine, c’est déjà pas mal on a été qualifié dans les 3 tours, c’est pas mal.
 
Sophie Diry, Miss Bourgogne, lors de l'élection Miss France 2020 qui a eu lieu au Dôme de Marseille samedi 14 décembre 2019.
Sophie Diry, Miss Bourgogne, lors de l'élection Miss France 2020 qui a eu lieu au Dôme de Marseille samedi 14 décembre 2019. © Fred Dugit /MAXPPP


Mais, la déception domine chez les internautes qui auraient bien vu Miss Bourgogne sacrée Miss France 2020 !

- Huguette Dufresne : Déçue du résultat, il y avait une grande classe dans notre miss, beaucoup d’élégance. Joli physique et belle élocution...pour moi (sans chauvinisme) elle méritait la couronne.

- Elisabeth Berthaud : J’y ai cru sérieusement et dans les 5 finalistes retenues, elle méritait d’avoir la couronne. Pas franchement d’accord avec le choix pour cette année.

 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
miss france culture people femmes société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter