Musique : 3 bonnes raisons d'aller au festival GéNéRiQ qui revient ce mercredi

© France 3
© France 3

Le festival de musique lance sa 11e édition ce mercredi 7 février qui se déroulera dans plusieurs villes de la région Bourgogne-Franche-Comté. A ne pas rater. 

Par Claire Courbet

Le festival de musique GéNéRiQ revient en Bourgogne-Franche-Comté pour sa 11e édition. Nos bonnes raisons de s'y rendre. 

1) Des artistes de choix aux registres variés 

Du rock, de la pop, du rap, de la soul, du métal... Le festival propose à tous de trouver son bonheur dans sa programmation grâce à ses 70 concerts.  La liste des artistes est à retrouver ici

2) Des concerts abordables (et des gratuits) 

C'est l'une des revendications du festival : ses prix abordables. «Le ski c’est trop cher, viens plutôt à GéNéRiQ» annonce le site du festival en guise d'introduction. La plupart des concerts comprennent des places allant d'environ 5 à 25 euros. Une trentaine d'entre eux sont gratuits.

3) Les lieux : de l'insolite et un maillage dans toute la région 

Des concerts auront lieu dans plusieurs villes de la région : Mulhouse, Belfort, Besançon, Dijon, Montbéliard. Les lieux qui accueillent les concerts varient du bar à la salle de concert, en passant par un temple, un musée ou encore une friche.


► Clément Jeannin a rencontré Les Deuxluxes à Montbéliard pour C'est votre tour

Le festival GéNéRiQ s'invite dans une imprimerie avec Les Deuxluxes
Avec : - Philippe BERTEAUX [dir. Est Imprim] - Anna Frances MEYER & Etienne BARRY [Les Deuxluxes] - David DEMANGE [co-dir génériq] - Jean-Paul ROLAND [co-dir génériq]


Bonus : notre coup de coeur 

L'impératrice. C'est l'un des groupes qui montent en ce moment. Leur style est présente par GéNéRiQ comme «disco pop à paillettes à base de clavier bien rétros, de guitares soleil, d’une voix aérienne et de belles basses rondes». A titre de comparaison, le groupe sera aussi au Casino de Paris, il ne reste que quelques places, vendues trois fois plus chères que celles du concert à Mulhouse, qui n'affiche pourtant pas encore complet. 



A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Yonne : une opération contre l’immigration clandestine

Les + Lus