Coronavirus : dans la Nièvre, un chorégraphe se produit tous les soirs depuis sa terrasse

Tous les soirs, en ligne, un danseur de Prémery se met en scène sur une nouvelle chanson. Et après plusieurs semaines de représentations, Yoann fait toujours preuve d'autant d'imagination.

Yoann est chorégraphe et professeur de danse à Cosne-sur-Loire
Yoann est chorégraphe et professeur de danse à Cosne-sur-Loire © Yoann Lebroc
Sa terrasse carrelée ornée de bois est devenue sa salle de danse. Déguisé en pirate ou en princesse, Yoann Ledroc danse sur des tubes de Patrick Bruel ou de Queen. Chacune des vidéos postées sur sa page Facebook fait un carton auprès de sa communauté.
 

Danser pour accélerer le temps

Professeur de danse hip-hop à l'association Up2dance de Cosne-sur-Loire, Yoann Ledroc est un danseur confiné. Et il a des fourmis dans les jambes. Depuis plusieurs semaines, il poste ainsi tous les soirs une vidéo où il se met en scène, en mêlant second degré et défouloir.
 

" J’habite dans un trou paumé" plaisante Yoann "et quand je sortais à 20 heures pour applaudir je n’entendais rien ni personne, alors je me suis fait un délire tout seul ! " rembobine-t-il au moment d'expliquer les prémices de son rendez-vous quotidien.

Jour après jour, le "délire" dure et commence même à se développer.
" Je crée des chorégraphies tous les jours et au final j’ai pris un rythme. C’est pas toujours facile de trouver une idée différente mais le fait d’être dans la créativité permet de tenir le coup " poursuit le jeune homme.

S'il revendique le côté divertissant de ses vidéos, il reconnaît aussi qu'elles lui demandent du temps et une certaine préparation. "J’ai plus le temps de créer, faire mes recherches, mes montages, bidouiller avec les costumes." Chorégraphie, costumes, vidéos, montage... Yoann fait tout. 

 

En plus des vidéos qu’il réalise seul, le prof met également ses élèves au défi. Chaque semaine, il propose un challenge : danser avec un objet détourné, d'une certaine forme ou encore sur une musique particulière.

Et tous les lundis, il publie une longue vidéo reprenant toutes celles qu'il reçoit. Le but est alors de créer une ligne continue. « Pour pouvoir créer une longue vidéo où tout le monde intervient, je leur ai demandé d’attraper un objet à droite puis de le reprendre à gauche, ou encore de faire une vague par exemple. »
 
Toutes ses vidéos sont à découvrir sur son profil facebook
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société sport danse culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter