JO 2016 -Escrime : l'équipe de France d'épée, médaille d'or

L'équipe de France d'escrime a conclu ses Jeux Olympiques de Rio 2016 en remportant la médaille d'or de l'épée par équipes face à l'Italie en finale (45-31). Après avoir battu facilement le Vénézuela en quart de finale Gauthier Grumier et ses coéquipiers avaient battu les Hongrois (45-40).

© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
Daniel Jérent, Yannick Borel et Jean-Michel Lucenay ont apporté à l'épée française sa troisième médaille d'or consécutive par équipes à Rio, dimanche 14 août 2016. 

 

Absence de Gauthier Grumier

En difficulté lors de la rencontre avec la Hongrie, le bourguignon et numéro 1 mondial Gauthier Grumier a été remplacé par Jean-Michel Lucenay. "J'ai un peu l'impression d'être le boulet de l'équipe", avait-il déclaré après la demi-finale. J'ai eu du mal à rentrer dedans, je n'ai pas maîtrisé mon sujet. Ma mauvais performance a été absorbée par le gros travail de mes coéquipiers. Hugues m'a sorti, j'allais lui demander de me sortir."

" C'est la décision la plus simple de ma carrière. Gauthier n'a pas été bon. Jean-Michel est bien depuis un moment, il est investi. Il a bien pris sa place de remplaçant"", a déclaré l'entraîneur de l'équipe de France Hugues Obry.

"C'est une fierté de leur mettre une vraie branlée"

45-31

Les épéistes ont mené tout au long de la rencontre, remportant chacun des duels. Yannick Borel, numéro 2 mondial est parvenu à creuser l'écart avec 10-5 à la sixième reprise pour mener 30-19.
"C'est une vraie apothéose, une vraie joie quand on annonce le truc quand on est favori et quand on le réalise. On bat les Italiens avec la manière. Ils n'ont fait que subir. Ils ont pris une rouste. C'est une fierté de leur mettre
une vraie branlée", a ajouté l'entraîneur. 

"Mes deux médailles de cette semaine, c'est un aboutissement de carrière, un rêve d'enfant. Un grand merci à tous ceux qui m'ont soutenu dans cette aventure qui se termine ce soir", a réagi Gauthier Grumier. 




Gauthier Grumier vu par son entraîneur
"C'est le plus expérimenté, celui qui tient l'équipe à bout de bras. Techniquement, il sait tout faire. Physiquement, il s'est beaucoup amélioré. Il a cette aura et cette connaissance de l'escrime qui fait qu'il sait s'adapter à beaucoup de situations. 

Il a un petit défaut: par rapport à ses partenaires, il a une façon de s'exprimer qui peut paraître hautaine, mais il est plus maladroit qu'autre chose. Je dois essayer de canaliser cela, parce que ça peut déstabiliser un peu le groupe. Il a un appétit dévorant de victoires. Quand il perd, même en finale, il est déçu."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport escrime
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter