• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Il fait la descente de la Loire en kayak… et passe par Nevers

Il lui reste 600 kilomètres avant de rejoindre l’océan Atlantique. / © France 3 Bourgogne
Il lui reste 600 kilomètres avant de rejoindre l’océan Atlantique. / © France 3 Bourgogne

Olivier Lamusse a entrepris depuis un an la descente complète de la Loire en kayak, en plusieurs étapes. Il est reparti de Nevers au début du mois d’août.

Par Valentin Chatelier

C’est un voyage de 1000 kilomètres. Olivier Lamusse a débuté son périple du Puy-en-Velay (Haute-Loire) et veut rejoindre Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. Et son moyen de transport n’est pas banal : le kayak.

Alors qu’il a commencé à ramer il y a un an, le jeune homme de 22 ans a décidé de couper son voyage en plusieurs étapes. D’abord du Puy-en-Velay à Roanne, puis de Roanne à Nevers. En ce début août, il est reparti de Nevers pour une nouvelle étape.
 

600 kilomètres avant l'océan Atlantique


"J’ai eu envie de tester le kayak. C’est un nouveau mode de transport pour moi. C’est très plaisant d’aller d’un point A à un point B juste à la force de son corps. Le voyage en kayak est une sensation assez géniale, de liberté, de découverte des paysages, de rencontres avec les locaux", précise-t-il.

Il vit son aventure en solitaire. Même si d’autres kayakistes l’aident parfois à avancer. Il est doté d’un équipement complet : provisions, caméras, chargeurs à énergie solaire… Mais cela ne le protège pas de toutes les difficultés. "Il y a des moments difficiles effectivement. Ça peut être des orages, de la pluie. Et à part une petite toile de tente, je n’ai quasiment rien pour m’abriter. C’est difficile, il faut garder le moral", note Olivier Lamusse.

Il lui reste 600 kilomètres avant de rejoindre l’océan Atlantique. A la fin de ce voyage, celui qui a déjà réalisé la traversée de l’Allemagne et de l’Autriche à vélo ne compte pas s’arrêter là. Il a l’intention de conquérir d’autres fleuves de France, pagaie à la main.


Un reportage de Raphaël ABD EL NOUR, Tania GOMES et Rémy CHARTIER
 
Il fait la descente de la Loire en kayak… et passe par Nevers

A lire aussi

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus