Les ministres délégués de l'Industrie et des Transports en visite à Nevers annoncent un plan d'aide à l'industrie automobile

Roland Lescure, ministre délégué chargé de l'industrie se rend ce lundi 14 novembre avec le ministre délégué chargé des Transports Clément Beaune à l'ISAT (Institut Supérieur de l'automobile et des transports) puis à l'entreprise TCT (Tores Composants Technologies).

Roland Lescure, ministre délégué chargé de l'industrie est venu annoncer les lauréats du dispositif "Rebond Industriel" à l'Isat (Institut de l'automobile et des transports) de Nevers.

9 territoires lauréats, dont Nevers

Le Ministre Délégué chargé de l'Industrie Roland Lescure a dévoilé les 9 territoires lauréats. Parmi eux, l'ensemble du dispositif Rebond et la poursuite du territoire d'industrie est attribué à Nevers Val-de-Loire, qui comprend les 5 intercommunalités (dont Nevers) et la commune de Cercy-La Tour.

Un coup de pouce pour accélerer la transition vers l'électrique pour l'industrie automobile.

Pour Denis Thuriot, maire de Nevers (LREM) et Président de Nevers Agglomération, "en tant que président du conseil d'école de l'Isat, c'est une très grande fierté que ce soit annoncé chez nous."

En effet, l'ISAT de Nevers travaille depuis plusieurs années sur les mobilités électriques.

Le maire de Nevers commente l'attribution du dispositif "Rebond" : "Si Nevers a été choisi, c'est parce qu'on est un territoire d'industrie qui marche le mieux en France, on a réussi à maintenir la flamme pendant la Covid. Je veille à ce qu'on maintienne, avec Jean-Christophe Trontin, président d'Apéram, cette dynamique de tous les territoires d'industrie, sur la Gepec (Gestion prévisionnelle des emplois et des carrières) , sur les friches, sur la communication de l'industrie qui est souvent faible. Pour encourager à ce que des jeunes rejoignent cette filière. Bien sûr que c'est bien d'accélérer les choses sur les mobilités électriques, j'ai attiré l'attention des ministres aussi. Il y a peut-être la possibilité de recycler des véhicules plus anciens pour les rendre plus accessibles à des prix moins onéreux ou à la location ou à la vente. Il y a d'autres pistes à travailler !"

Denis Thuriot se félicite de cette attribution pour Nevers Val-de-Loire : "L'investissement de l'État est toujours bon à prendre, on cite assez parfois l'exagération en France qu'on est pas toujours soutenus, c'est une bonne chose ! Notamment, dans ce domaine de filière électrique, même si je suis prudent sur le tout électrique, cela a ses contraintes. Cela aura ses contraintes à l'avenir, on pourra envisager un mix énergétique peut-être, avec notamment l'hydrogène qui va venir, il y aura peut-être d'autres technologies suivant le type de véhicules. Aujourd'hui,c'est le type de mobilité qui a le vent en poupe. Après, il faut plus d'infrastructures, je roule à l'électrique, il faut aussi qu'on encourage l'installation d'infrastructures dans les territoires."

Qu'est-ce que le "Rebond industriel" ?

C'est un dispositif de 100 millions d’euros, issus de "France 2030". Il permettra d’accompagner les territoires confrontés aux mutations de la filière automobile dans une logique de rebond.

Les filières du transport, et en particulier la filière automobile, nécessitent d’importants investissements et une refonte en profondeur des filières pour faire face au défi majeur de la transition vers le véhicule bas carbone, notamment électrique et à hydrogène.

L’ambition de France 2030 : produire en France, à l’horizon 2030, 2 millions de véhicules électriques et hybrides chaque année. Pour atteindre ce chiffre, le Gouvernement va amplifier la transition de l’industrie automobile au travers d’une stratégie complète d’investissement lourd aussi bien dans le déploiement des stations de recharges électrique rapide, le transport collectif, les nouvelles formes de déplacement et dans une nouvelle stratégie industrielle.

Aligné avec les objectifs du programme Territoires d’Industrie, l’Appel à Manifestation d'Intérêt « Rebond industriel » repose sur une méthode composée de deux volets :

  • le déploiement d’un appui en ingénierie,
  • un soutien en subvention et avances remboursables pour les projets industriels détectés et jugés prioritaires.

France 2030

« La France de demain commence aujourd'hui. » Le président de la République avait présenté le 12 octobre 2021 le grand plan d’investissement d’avenir, « France 2030 » à l’Élysée.
« France 2030 » répond selon le gouvernement "aux grands défis de notre temps, en particulier la transition écologique, à travers un plan d’investissement massif pour faire émerger les futurs champions technologiques de demain et accompagner les transitions de nos secteurs d’excellence : énergie, automobile, aéronautique ou encore espace."

 

À l'ISAT, les projets existants avec l'électrique

ISAT ELECTRIC RALLY CAR - IERC
l'Isat Electric Rally Car est un projet étudiant technologique qui a pour but de concevoir et fabriquer la première voiture de rallye 100 % électrique et 100 % étudiante. Le projet s'inscrit dans un courant de modernisation du sport automobile. Il existe déjà de nombreuses compétitions proposant des catégories électriques telles que la formula e ou le e-wrx, ainsi que la catégorie rallye 5 électrique créée en 2022. 

EMI Electric Motorcycle ISAT

Seul projet consacré à la moto, à l’ISAT, le projet EMI – Electric Motorcycle ISAT – conçoit et fabrique une moto électrique de compétition afin de participer à la mythique épreuve du Tourist Trophy (TT) sur l’île de Man, au large de l’Angleterre, dans la catégorie Tourist Trophy Zero.
A ce jour, aucune équipe française n’est engagée au Tourist Trophy Zero. EMI est donc la seule équipe étudiante, française, investie dans un tel projet.

Véhicule Intelligent et Autonome de l'ISAT et de Nevers

Ce projet fédère les étudiants de 3ème ainsi que les étudiants internationaux en master Automotive Engineering for Sustainable Mobility ainsi que Nevers Agglomération afin d'obtenir le premier véhicule intelligent et autonome de la Nièvre.