Meurtre de Nevers : le meurtrier présumé s'est rendu à la police

Un homme s’est rendu hier mardi 28 mars en fin d’après-midi au commissariat de police de Nevers. Il pourrait être l’auteur de l’agression qui a coûté la vie à un jeune de 22 ans, dimanche matin à la sortie d’une discothèque.

Le Journal du Centre raconte que le meurtrier présumé s'est rendu avec son père et son avocat au commissariat de police de Nevers vers 18h10 mardi 28 mars où il s’est constitué prisonnier. D’après cet article, l’homme « avait quitté le département avant d'y revenir dans la journée... Il était activement recherché. Une équipe de la brigade de recherche et d'intervention (Bri) de la police nationale s'était même rendue en vain à son domicile de la Grande-Pâture, dimanche après-midi. Il a fini par se rendre ce mardi en fin d'après-midi. »

Le contexte et le mobile ne sont pas encore connus

Le Parquet de Bourges a confirmé que deux hommes mis en garde à vue dimanche ont désigné ce jeune homme de 20 ans comme étant le meurtrier. Il aurait tué Thibault d'un seul coup de couteau porté à la carotide. Pour l'instant, le contexte et le mobile du crime ne sont pas encore connus. L'homme était toujours entendu ce mercredi après-midi. Sa garde à vue a été prolongée jusqu'à demain jeudi. Il devrait être présenté à un juge d'instruction de Bourges demain, en vue d'une mise en examen pour homicide et violence volontaire en réunion. Le jeune homme ne conteste pas être l'auteur des faits. 

L'agression a eu lieu dimanche matin à Nevers

Le meurtre avait eu lieu dimanche 26 mars vers 7h. Alors qu’il sortait de discothèque avec un ami, Thibault, 22 ans, originaire de Varennes-Vauzelles avait été agressé à l’arme blanche. Il avait été secouru sur place mais avait succombé à ses blessures dans la matinée. L’autre jeune homme était en état de choc.
Deux hommes avaient rapidement été placés en garde à vue, dès dimanche après-midi avant d’être libérés le lundi, sans présentation devant le juge. Une information judiciaire contre X pour "homicide" et pour "violence en réunion aggravée sans incapacité" (pour l’ami de la victime) a été ouverte, suivie par le Pôle criminel du TGI de Bourges.

Les amis de Thibault s'organisent

Choqués par la violence du drame, les amis de Thibault ont décidé de lui rendre hommage en organisant une marche blanche. Elle s'élancera dimanche à 14 heures du palais ducal et prévoiera un moment de soutien et de recueillement. 

Par ailleurs, les amis de Thibault ont également lancé une collecte sur internet pour aider sa mère à financer ses obsèques. Près de 6 000 euros ont déjà été récoltés. Le jeune homme, apprenti au CFA de Marzy, était très apprécié. "C'était un joyeux luron, un bon gamin" dit de lui Martial Vadroux, un formateur du CFA. 

Un homme s’est rendu mardi 28 mars en fin d’après-midi au commissariat de police de Nevers. Il pourrait être l’auteur de l’agression qui a coûté la vie à un jeune de 22 ans, dimanche matin à la sortie d’une discothèque. ©France 3 Bourgogne

Reportage : Rémy CHIDAINE, Tania GOMES, Laurence CROTET-BEUDET
Avec :
Giani Di Giorgio, ami de Thibault
Léo Lipowski, ami de Thibault
Martial Vadroux, formateur au CFA Batiment de Marzy