Cet article date de plus de 5 ans

Nevers : Le procès du dentiste Mark Van Nierop se déroule plus rapidement que prévu

Au premier jour du procès du "dentiste de l'horreur", Mark Van Nierop, au tribunal correctionnel de Nevers, les audiences ont été menées rapidement. Le président du tribunal a précisé que le jugement sera mis en délibéré, contrairement à ce qui avait été annoncé, car des incertitudes sont apparues
Jacobus Van Nierop, le dentiste hollandais installé à Château-Chinon, a pratiqué en 2008 et 2012 des interventions incomplètes et des actes de mutilation sur près d'une centaine de patients
Jacobus Van Nierop, le dentiste hollandais installé à Château-Chinon, a pratiqué en 2008 et 2012 des interventions incomplètes et des actes de mutilation sur près d'une centaine de patients

Un délibéré probable en mai

Le président du tribunal correctionnel de Nevers, Thierry Cellier, a pris la décision mercredi 9 mars.
Alors qu'il s'était engagé avec ses assesseurs à rendre un jugement à l'issue des plaidoiries, au terme des 9 jours d'audience, le magistrat s'est finalement ravisé.
La cour souhaite plus de temps pour examiner la qualification exacte de plusieurs faits, reprochés au dentiste hollandais.

Une décision bien accueillie par le collectif dentaire

Maître Charles Joseph-Oudin, avocat du collectif dentaire de Château-Chinon, accueille avec satisfaction la décision du président du tribunal.
Selon lui : "C'est le signe d'une bonne justice...[...] Il faut que la Justice prenne son temps pour délibérer sur ce dossier qui est complexe, il y a beaucoup de victimes, il y a une personnalité du prévenu qui est complexe."

Les victimes, leur souffrance

Non seulement certaines victimes souffrent physiquement des séquelles laissées par les mauvais traitements du dentiste néerlandais, mais d'autres souffrent psychologiquement de leur passage entre les mains de Van Nierop : cauchemards, phobie des blouses blanches, profond malaise en remettant les pieds à Château-Chinon....

Un timing du procès plus resserré

Les auditions des victimes se poursuivent jusqu'à vendredi, et les plaidoiries pourraient débuter la semaine prochaine, dès lundi.
Les plaidoiries des parties civiles vont se dérouler le vendredi 11 toute la journée.
Les réquisitions débuteraient lundi 14 mars à 9h30 et la plaidoirie de la défense lundi 14 mars à 13h30 en reprise d'audience.
Le procès pourrait s'achever en milieu de semaine prochaine.

Verdict en mai ?

Quant à l'énoncé du verdict, il pourrait s'effectuer en mai, dans son ensemble, au pénal et au civil.
Marc Van Nierop risque 10 ans de prison et 150 mille euros d'amende.

Le reportage de Régis Guillon et Tania Gomès

Intervenants :
durée de la vidéo: 01 min 58
Procès Nevers Van Nierop 10 mars 2016


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société