Nièvre : dans une eau à 0 degré, ils pratiquent le yoga du froid

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaël Simon avec Alexandre Baudrand

Ce samedi 22 janvier, six volontaires ont participé à une session de yoga du froid dans une piscine de Beaumont-Sardolles dans la Nièvre. Une pratique qui améliore la respiration et renforce les défenses immunitaires.

Quand les températures baissent, ils préfèrent se jeter à l’eau plutôt que de se cacher sous un plaid. Ce samedi 22 janvier, six volontaires ont pratiqué le yoga du froid, ou yoga Toumo si vous préférez, en se baignant dans une piscine de Beaumont-Sardolles (Nièvre) à près de zéro degré afin de trouver la paix intérieure.

Améliorer sa santé grâce au froid, c’est ce que propose Cyrille Couvenant et sa compagne. La pratique permet de développer les défenses immunitaires, améliorer la digestion et renforcer le système cardiovasculaire. "On est dans une société qui recherche le confort. Et on pense que le confort va tout nous apporter. Or, le confort, c'est bien mais dans ma vision de la vie, on doit absolument sortir de sa zone de confort pour solliciter les capacités adaptatives du corps", estime le professeur de yoga.

Attention tout de même, une légère préparation physique est indispensable en amont. Avant de plonger, les six volontaires réalisent alors quelques exercices respiratoires, afin notamment de bien dégager les poumons. Puis après avoir bu un chocolat chaud toujours réconfortant dans ces moments-là, il est l’heure du grand bain.

Gérer la sensation de froid

Michelle a voulu pratiquer de nouveau le yoga du froid ce samedi. "Pied nu dans la neige, j'ai déjà tenté l'expérience qui m'a bien plu. Donc c'est pour ça que je suis là. Pour faire une autre expérience". Anne, elle, vit sa première séance. "En fait, j'ai jamais fait ça donc je veux voir. Je suis curieuse. J’ai quand même une petite appréhension".

Mais une fois dans l’eau, tout semble bien se passer pour le petit groupe de volontaires. Exposé au froid, le corps secrète de l'adrénaline et nous pousse à fuir. Puis la posture se crispe et une sensation d'engourdissement des membres fait disparaître la sensation de fraîcheur. À travers le yoga du froid, les stagiaires apprennent à gérer leur souffle et à mieux gérer leurs sensations.

"On se sent vachement bien ! Ça prend un peu ! C’est génial", salue Cassandre. "J’ai froid en-dessous des pieds mais le corps va bien", confie de son côté Eric, tout de même satisfait au moment de sortir de la piscine.

Après un repas bien mérité, la journée se poursuit sous un vent glacial avec une petite randonnée champêtre. Les stagiaires restent en maillot de bain afin d'intensifier leur exposition aux températures hivernales. Et ils ne le savent pas encore, mais un étang quasi gelé les attend pour parfaire leur résistance au froid.