Plan grand froid : quel est l'accueil pour les sans-abris ?

Publié le Mis à jour le

En Bourgogne, la vague de froid a envahi la région depuis la nuit dernière. Les températures sont majoritairement négatives sur toute la région, les centres d'hébergement d'urgence sont souvent les seuls refuges pour les personnes qui vivent dans la rue. Exemple à Dijon.

Après la tempête hivernale, ce sont des températures glaciales qui s'abattent sur la région. Dijon a atteint les -15 dégrés la nuit dernière. Des températures négatives qui font redouter de passer une nuit dehors, notamment pour les sans-domicile fixe. Chaque nuit, ils peuvent trouver refuge dans des centres d'hébergement d'urgence.

C'est le cas à Dijon au centre d'urgence de Sadi Carnot. En temps normal, sa capacité est de 30 lits. Avec le Plan Grand Froid, il a vu sa capacité doubler à 60 lits. En Côté-d'Or, il y a au total 526 places mobilisées, pour environ 600 demandes la semaine dernière. Mais en "poussant les murs", les services ont pu s'adapter et ne refuser personne.

Le dispositif de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux des vagues de froid est activé du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante, avec 83 places d’hébergement mobilisables, dont 11 en période de grand froid. Outre ces capacités d’hébergement, une halte de nuit permet la mise à l'abri de 15 personnes de 22 h à 7 h. En période de grand froid, la capacité de cette halte est portée à 18 places.

L’orientation vers les dispositifs d’hébergement et la halte de nuit se fait via le n° d’urgence 115, accessible 24h/24.

Une équipe de France 3 est allé à la rencontre de ces personnes démunies.
durée de la vidéo: 02 min 01
Une nuit au foyer