A presque 90 ans, elles deviennent des "Stars sur le tard"

Ce sont des mamies d’apparence ordinaire. A presque 90 ans elles ont travaillé sur un projet fou : créer une ligne de couture pour seniors et défiler sur un podium ! Le documentaire "Stars sur le tard" nous entraîne dans le sillage de ces seniors incroyables et attachantes.

 

Mauricette et Anne-Marie dans les coulisses du défilé
Mauricette et Anne-Marie dans les coulisses du défilé © Paramonti
Nous sommes en 2019, dans le monde d'avant COVID-19. Pâquerette, Anne-Marie, Colette, Mauricette, Marie-Thérèse et Jacqueline sont des mamies d’apparence ordinaires. Trois d’entre elles vivent en Ehpad, à Audincourt, les trois autres vivent à leur domicile non loin de là.
Leur dynamisme et leur tempérament furieusement optimiste leur font vivre des aventures hors du commun.
La dernière en date : l’organisation d’un défilé de mode et évidemment, elles en sont les mannequins vedettes !

Revoir le documentaire

Durant neuf mois, elles ont travaillé sur ce projet un peu fou, entourées de plusieurs petites mains très précieuses.
De l’élaboration des grandes lignes du défilé, au choix des accessoires, elles décident de tout ! Le but : se sentir femme, belle et élégante sur un podium le temps d’un défilé avec des tenues créées pour l’occasion. Et surtout, tordre le cou aux idées reçues sur la vieillesse, car oui, on peut être ridée et stylée ! Tout un programme lorsqu’on a presque 90 ans. 
© Paramonti

Mathilde Bouttemy réalise avec "Stars sur le tard" un film furieusement optimiste en montrant ces femmes inspirantes, drôles et émouvantes. Vieillir peut être une fête si on le décide ! C’est ce qu’ont choisi Mauricette, Jacqueline et les autres.

Je voudrai que mes enfants et mes petits-enfants, quand ils parleront de moi, ils aient des souvenirs qui les amusent !

Jacqueline

Un âgisme redoutable !

Grâce aux progrès de la médecine et de la politique de santé publique, nous n’avons jamais vécu aussi longtemps et aussi bien.
Une tendance qui va s’accélérer. En 2050, presqu’un français sur trois aura plus de 60 ans et le nombre des plus de 85 ans va quadrupler !
L’âge est aujourd’hui devenu un motif d’exclusion sociale, comme si la valeur d’une personne diminuait avec les années. Dans ces conditions qui a envie de vieillir dans cette société où il semble impossible de laisser venir la vieillesse avec sérénité ?

La réalisatrice Mathilde Bouttemy a décidé de montrer une autre réalité. Celle de seniors qui loin de dépérir, s’inscrivent toujours dans la vie et multiplient les projets.

Je veux donner à voir le regard de ces mamies qui veulent dépasser leur âge auquel on les ramène systématiquement pour redevenir des femmes, féminines et coquettes !

Mathilde Bouttemy

Avec ce challenge, elles veulent passer de l’exclusion à l’inclusion. Elles veulent continuer à vivre et veulent se montrer, être vus par l’autre, par la société.

On veut montrer à la population que les personnes âgées peuvent faire encore quelque chose…elle doit nous inclure dans la société actuelle, on a toute notre place et on peut envisager encore beaucoup de choses.

Pâquerette

Stars du web à plus de 80 ans

En 2018, le service animation de l'Ehpad La Résidence du Parc à Audincourt décide de tourner un clip avec la complicité de quelques résidentes. Le but : prouver que même après 65 ans, on peut toujours s'éclater.
Capture d'écran du clip "Les mémés s éclatent"
Capture d'écran du clip "Les mémés s éclatent"
Posté sur Youtube, le clip des mamies d’Audincourt cumule à ce jour plus de 313 000 vues !
Un succès auquel les résidentes et le personnel de cet Ehpad ne s’attendait pas.

Je ne pensais pas qu’il allait prendre autant d’ampleur, il a été fait avec simplicité, tout a été créé par les dames…je suis fière du travail qu’elles ont fait.

Naoual Merat, responsable du pôle animation à la Résidence du Parc

Un défilé de mode pour montrer un autre visage de la vieillesse

Un défilé de mode dans la salle des fêtes de Belfort, c’est le nouveau défi que se lancent ces supers mamies. C’est un projet fou qui leur demande plusieurs mois de préparation.

Il y a eu un avant et un après le clip : avant, c’est nous qui faisions des propositions, maintenant c’est elles qui font des propositions, et nous…on suit !

Naoual Merat, responsable du pôle animation à la Résidence du Parc

Il faut tout d’abord écouter leurs envies et imaginer les grandes lignes de ce défilé.
Avec l’aide de la directrice de l’Ehpad et de l’association Colchique située à Belfort, elles vont se lancer dans ce nouveau projet avec, pour but, de démontrer que la vieillesse n’est pas synonyme de détresse.
D’autres partenaires accompagnent ce projet, notamment l’association Inser-vêt . Cette association d’insertion autour du tissu, de la couture, de la mode est spécialisée dans le tri et la redistribution de vêtements.
Même les commerçants de la ville de Belfort apportent leur soutien en prêtant des pièces pour le défilé.

En petits groupes de travail, les mamies feuillètent les pages mode pour trouver des sources d’inspiration, dénicher les pièces qu’elles aimeraient porter.
Au fil des semaines, elles imaginent leurs vêtements et leur défilé avec un maitre-mot : aucune limite !
Place à l’audace et à un grain de folie. Le tout, dans une bonne humeur contagieuse.
© Paramonti
A Inset-vêt, nos stars chinent parmi les vêtements récoltés par l’association. Et pas question de leur faire porter ce qu’elles ne veulent pas !
Les essayages s’enchaînent dans la « boutique » entre une tunique, un pull, une jupe…avec toujours la même envie de rigoler et d’amuser la galerie.
Le couturier de l’association s’occupe d’ajuster les pièces à la morphologie des mannequins d’un jour pour le défilé et un styliste apporte son oeil expert.

A Belfort, l’équipe ne se fait pas prier pour dénicher également quelques pièces dans les boutiques partenaires de la ville !
Pâquerette lors d'une séance d'essayage dans une boutique de Belfort
Pâquerette lors d'une séance d'essayage dans une boutique de Belfort © Paramonti
 

Le grand jour du défilé

C’est le 1er juin 2019 qu’a lieu l’événement tant attendu.
Malheureusement, Colette, l’une des supers mamies manque à l’appel. Une motivation supplémentaire pour ses copines de défilé qui décident de tout donner afin qu’elle soit fière d’elles.
Séance de maquillage avant le défilé
Séance de maquillage avant le défilé © Paramonti
Tout commence par la séance de maquillage où les stars du jour se relaxent un peu, mais pas seulement…

Pour moi ça a un effet thérapeutique…si on utilisait ces moments plus souvent, on supprimerait quelques traitements médicamenteux. Ça rebooste d’être valorisé et qu’on vous dise que vous êtes super jolie.

Maryline Bovée, directrice de la Résidence du Parc

La salle des fêtes de Belfort est pleine et les mamies commencent à s’impatienter dans les loges…le trac monte !
Le top départ est donné et Mauricette, accompagnée de Manu le cuisinier de l'Ehpad, ouvre le défilé avec une tenue en rouge et noir.
© Paramonti
Pâquerette, Anne-Marie, Mauricette, Marie-Thérèse et Jacqueline défilent à leur tour, accompagnées de la personne de leur choix.
Dans la salle, les spectateurs sont surpris, parfois déroutés mais surtout émerveillés par cette bande de copines incroyables et par le travail qu’elles ont accompli !

Humainement parlant je me dis « mais quelle leçon elles me donnent !" J’aimerai vieillir comme ça…et rencontrer des personnes qui me donnent l’autorisation d’avoir un autre regard sur moi.

Maryline Bovée, directrice de la Résidence du Parc


"Stars sur le tard", un film de Mathilde Bouttemy
Coproduction France Télévisions et Paramonti
Diffusion lundi 23 novembre à 23h05 et vendredi 27 novembre à 9h15
A voir également en replay sur la page des documentaires "La France en vrai"









 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
documentaires culture à l'antenne vos rendez-vous génération senior société