Quels départements de Franche-Comté ont voté le plus en faveur de Jacques Chirac ?

Jacques Chirac au Salon de l'Agriculture en 2011. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Jacques Chirac au Salon de l'Agriculture en 2011. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Vainqueurs des élections présidentielles en 1995 et 2002, Jacques Chirac, décédé jeudi 26 septembre, n'avait pas connu le même succès dans tous les départements francs-comtois. 

Par Camille Belsoeur

Le décès de Jacques Chirac jeudi 26 septembre 2019 a secoué la France et la Bourgogne-Franche-Comté où les réactions ont afflué au cours de la journée. Après une longue carrière politique au cours de laquelle il avait déjà été maire de Paris et Premier ministre, Jacques Chirac avait atteint son Graal en remportant l'élection présidentielle de 1995. En concurrence à droite avec Édouard Balladur au premier tour, il était parvenu à devancer son rival et était arrivé en deuxième position dernière le candidat du PS, Lionel Jospin. Avant de l'emporter au second tour en récoltant 52,64% des suffrages grâce au report des voix des électeurs de Balladur. 

En Franche-Comté, un seul département avait résisté à la "chiracmania" de 1995. Au second tour, le socialiste Lionel Jospin était arrivé en tête dans le Territoire de Belfort avec 51,41% des voix. Partout ailleurs, Jacques Chirac l'avait emporté avec par exemple 50,39% en Haute-Saône ou 52,29% dans le Jura. Au premier tour, Chirac avait réalisé son meilleur score dans le Doubs et son pire score dans le Jura. 


Le trompe l'oeil de 2002

Sept ans plus tard, Jacques Chirac avait bénéficié d'un cas de figure unique - à l'époque - dans l'histoire de la Vème République, en étant opposé au candidat du Front national, Jean-Marie Le Pen, au second tour. Le président sortant avait bénéficié du "front républicain" formé par la plupart des partis politiques français qui avaient appelé à faire barrage à l'extrême-droite en votant Jacques Chirac. Ce qui avait permis au leader de l'UMP de réaliser le meilleur score d'un candidat au second tour d'une élection présidentielle avec 82,21% des voix sur le plan national et 79,89% en Franche-Comté. Dans la région, son score avait varié de 82% dans le Jura à 76% en Haute-Saône. 
 

Avant son arrivée au pouvoir, Jacques Chirac avait été battu deux fois à l'élection présidentielle : en 1981 et 1988. Troisième au premier tour derrière Valéry Giscard-d'Estaing et François Mitterrand en 1981, il se qualifie au second tour en 1988 où il est devancé nettement par Mitterrand. En Franche-Comté, Jacques Chirac était arrivé derrière le leader du Parti socialiste dans les quatre départements lors du second tour en 1988. 

Sur le même sujet

Accident mortel dans l'usine Verralia de Chalon

Les + Lus