“Chaque Français perd aujourd’hui un proche” : les élus de Franche-Comté rendent hommage à Jacques Chirac

Jacques Chirac fut président de la République pendant douze ans (1995-2007), deux fois Premier ministre, trois fois maire de Paris, créateur et chef de parti et ministre à répétition. / © OLIVIER HOSLET - maxPPP
Jacques Chirac fut président de la République pendant douze ans (1995-2007), deux fois Premier ministre, trois fois maire de Paris, créateur et chef de parti et ministre à répétition. / © OLIVIER HOSLET - maxPPP

A droite comme à gauche, les réactions politiques n'ont pas tardé après l'annonce de la mort de l'ancien Président de la République ce jeudi 26 septembre à l'âge de 86 ans. 

Par Sophie Courageot

Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de l'Intérieur, ancien maire de Belfort

Jacques Chirac aimait les Français. Et ceux-ci, après lui avoir longtemps marchandé leur confiance, ont fini par l'aimer lui aussi, car ils avaient compris que c'était avant tout un homme profondément généreux. 
De lui l'histoire retiendra surtout qu'il s'est refusé à ce que la France cautionne, en 2003, l'invasion et la destruction de l'Irak qui ont ouvert la voie à un nouvel essor de l’extrémisme islamiste et pour finir à Daesh. 
Plus que le "choc des civilisations", il disait craindre le choc des incultures. 
Avec le Musée des Arts Premiers à Paris, il a laissé à la France et au monde un vivant témoignage de son universalisme. Car Jacques Chirac était certes un patriote mais il était avant tout un homme profondément humain. 


Frédéric Barbier, député LREM du Doubs

Une page de l’histoire de France et de notre Vème République se tourne aujourd’hui avec la disparition de notre ancien Président de la République, Jacques Chirac, décédé à l’âge de 86 ans. Que l’on ait partagé ses idées ou pas, il laissera le souvenir d’un grand homme politique à la personnalité marquante, un amoureux du terroir et de la convivialité.  C’est avec émotion et recueillement que j’adresse à son épouse, sa famille, ses amis et ses proches mes plus sincères condoléances.


Jean-Marie Sermier, député LR du Jura



Alain Joyandet, sénateur de Haute-Saône 

Profondément attristé par le décès de Jacques Chirac. Il a été à l'origine de l'engagement politique de beaucoup d'entre nous . 
Je m'associe à la douleur des Français pour la saluer la mémoire d'un grand Président de la République et d'une figure de notre famille politique.


Martial Bouquin, sénateur PS du Doubs


Eric Alauzet, député LREM du Doubs

Jacques Chirac s’est éteint. Au-delà de nos divergences politiques, je tiens à saluer le courage et la mémoire de l’homme et du Président de la République. Lui qui a voté, avec quelques rares députés d’opposition, le grand texte de Robert Badinter en 1981 et pour qui l’abolition universelle de la peine de mort est « un combat qu’il faut mener avec détermination et conviction ». Lui qui, pour la première fois, a reconnu la responsabilité de l’Etat Français dans la Rafle du Vel d’Hiv. Lui encore qui a su dire non à la guerre en Irak voulue par les Etats-Unis.
Comme écologiste, je salue évidemment son grand discours au Sommet de la Terre à Johannesburg en 2002 et son cri d’alarme « notre maison brûle et nous regardons ailleurs ».
Parmi ses nombreuses phrases cultes, on retiendra le « C’est loin mais c’est beau »


Jean-Louis Fousseret, maire LREM de Besançon

J’ai appris ce midi avec beaucoup de tristesse la disparition de l’ancien Président de la République, Jacques Chirac. Au nom de toutes les Bisontines et de tous les Bisontins, je veux saluer sa mémoire, son engagement au service de la France.
Grand serviteur de l’État, il croyait profondément en la France et en tous les Français. Parmi les combats qu’il a menés, j’en retiendrai en particulier deux : le premier fut son soutien à Simone Veil dans sa volonté d’améliorer les Droits des femmes ; le second aura été son courage politique lié à la reconnaissance de la responsabilité de l’État dans les persécutions conduites à l’égard des populations victimes de la tyrannie nazie. 
Dépassant les clivages politiques, Jacques Chirac était parvenu à établir un lien personnel fort avec chacun de nos compatriotes. J’adresse ici à son épouse, à sa famille et à ses proches mes condoléances émues.
Je proposerai d’observer ce soir, lors du Conseil communautaire, une minute de silence. Les drapeaux de la Ville seront également mis en berne.

Jacques Chirac à Besançon en 1996. / © Ville de Besançon
Jacques Chirac à Besançon en 1996. / © Ville de Besançon



Cédric Perrin, député LR du Territoire de Belfort


Annie Genevard, députée LR du Doubs


Alain Chrétien, maire de Vesoul

La disparition d’un Président de la République est toujours un grand moment d’émotion pour l’ensemble de la Nation.
Je garde en mémoire les valeurs humanistes et pro-européennes de Jacques Chirac. 
Pour rendre hommage à son engagement au service de la France, j’appelle de mes vœux la programmation d’une journée de deuil national.
Toutes mes condoléances à sa famille, à ses proches et à ceux qui l’ont côtoyé.


Michel Raison, senateur de Haute-Saône

Jacques Chirac vient de nous quitter.Je suis triste...très triste. Deputé en 2002 j’ai eu la chance d’avoir beaucoup d’échanges avec lui.Grande culture mais surtout beaucoup d’humanité sincère!!!!!! Et les Paysans lui il les comprenait et les aimait.Adieu Monsieur le Président.Toutes mes condoléances à sa famille.
 


Ian Boucard, député LR du Territoire de Belfort

 

Louis Souvet, ancien maire de Montbéliard

C’est avec une infinie tristesse que j’ai appris le décès de Jacques CHIRAC, ancien Président de la République. De nombreux souvenirs de moments partagés, qu’ils soient personnels ou d’autres plus politiques, me reviennent en mémoire. Il m’avait fait l’honneur de venir à plusieurs reprises dans le Pays de Montbéliard comme à Exincourt lorsqu’il était Premier Ministre ou alors à Montbéliard lors que Président de la République il était venu visiter les Bains Douches et m’avait remis la médaille de l’Élysée.
J’adresse à sa famille et à ses proches mes condoléances attristées.
 

Michel Zumkeller, député UDI du Territoire de Belfort

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus