• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Régionales 2015 : un premier tour historique pour le Front National

En Franche-Comté, le FN a gagné des voix entre le premier et second tour / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
En Franche-Comté, le FN a gagné des voix entre le premier et second tour / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Le Front National sort grand vainqueur du premier tour des régionales qui a eu lieu dimanche 6 décembre 2015. Le parti, qui réalise son meilleur score historique, est en tête dans six régions sur 13, et notamment en Bourgogne-Franche-Comté.

Par avec AFP

Le FN suit une courbe ascendante

Le parti d'extrême droite anti-européen dépasse les 25,2% obtenus lors du scrutin départemental de mars et les 24,9% des européennes de mai 2014. Après une campagne plombée par les sanglants attentats jihadistes du 13 novembre à Paris, sur fond d'afflux continu de migrants en Europe, le FN suit une courbe ascendante depuis plusieurs années.

Lors de ce premier tour des élections régionales, le FN a dépassé les 6 millions de suffrages, se rapprochant ainsi de son meilleur total obtenu par Marine Le Pen lors de la présidentielle 2012 (6,4 millions), avec une participation pourtant incomparablement moindre ce dimanche.



Dans deux régions, le FN totalise plus de 40%

Dans deux régions, le parti dépasse les 40%, un score assez rare pour un premier tour de régionales :
  • en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Marine Le Pen obtient 40,64%, reléguant Xavier Bertrand (Les Républicains) à 16 points (24,96%) derrière elle, et Pierre de Saintignon (PS) 22 points plus bas (18,12%).
  •  
  • en Provence-Alpes-Cote d'Azur (Paca), Marion Maréchal-Le Pen, avec 40,55% des votes, écrase le Républicain Christian Estrosi (26,48%) et le PS Christophe Castaner (16,59%).

Mais, dans ces deux régions, la situation va se compliquer avec le retrait des candidats PS. Le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a évoqué un "barrage républicain" face au FN. "Rien ne m'inquiète" mais "la situation sera évidemment plus compliquée", a concédé Marine Le Pen.



Le FN est en tête dans au moins six régions sur 13 avec plus de 30%

En Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes, le numéro deux du parti Florian Philippot est aussi en position favorable : il obtient environ 36% selon les instituts, soit 10 points de plus que le candidat LR/UDI/Modem Philippe Richert et 19 points de plus que le socialiste Jean-Pierre Masseret, qui ne souhaite pas se désister au second tour.

Au total, le FN est en tête avec plus de 30% dans au moins six régions sur 13 : c’est le cas notamment en Bourgogne-Franche-Comté, en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon et dans la région Centre.

Le FN a obtenu ses meilleurs scores chez les 25-49 ans (36%) selon un sondage Harris Interactive/M réalisé auprès de 4.024 personnes. Il obtient :
  • 33% chez les moins de 25 ans
  • 28% chez les 50-64 ans
  • 24% chez les plus de 65 ans.

Seul bémol pour le FN, le parti paraît légèrement en retrait par rapport aux sondages d'avant scrutin dans les régions où il est traditionnellement moins fort (Bretagne, Île-de-France, Pays de la Loire).

A lire aussi

Sur le même sujet

Malaise dans la police : "des collègues n'y croient plus"

Les + Lus