Arrivé du Bangladesh à 15 ans, il devient chef de rang dans un restaurant étoilé et reçoit une distinction du Gault & Millau

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lisa Guyenne avec Yacine Arbaoui

Sadik Muhaimin, 23 ans, est arrivé en France en tant que mineur isolé. Aujourd'hui chef de rang au restaurant L'Amaryllis en Saône-et-Loire, il vient de se voir décerner un trophée "accueil" par le célèbre guide gastronomique Gault & Millau.

"Vous avez ici des lamelles de betterave, avec une vinaigrette de betterave et bœuf séché." En costume noir, sur la terrasse ombragée de l'Amaryllis, Sadik Muhaimin assure le service sourire aux lèvres. Chef de rang à 23 ans, ce Bangladais est arrivé en France en 2014, et travaille dans ce restaurant étoilé de Saint-Rémy en Saône-et-Loire depuis quatre ans.

"C'est quelqu'un sur qui on peut s'appuyer"

"Quand les clients sont contents, je suis très heureux. Ça me fait plaisir de leur faire passer un moment magnifique", témoigne Sadik. À son arrivée en 2014, le jeune homme ne parlait pas un mot de français. Mais rapidement, il apprend et s'intègre facilement, au point de devenir indispensable : "C'est le bras droit principal de la salle. C'est quelqu'un sur qui on peut s'appuyer, qui a toujours le sourire, qui est toujours de bonne humeur. Il donne une bonne dynamique à l'équipe", témoigne Matthieu Martinache, directeur de la salle.

Né au Banglaesh, Sadik pose ses valises avec ses parents à Paris en 2014. Il est alors âgé de 15 ans. Mais ses parents décident de repartir au pays : Sadik reste seul en France. Accueilli dans un centre pour mineurs isolés à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), il rencontre par hasard le père du chef de l'Amaryllis, qui lui confie que son fils recherche du personnel. Il décroche ainsi son contrat en apprentissage.

"Il est très ouvert, il aime vraiment découvrir des choses. Déjà, à son arrivée en France, on sentait une personne qui avait une curiosité très intéressante sur une culture qu'il ne connaissait pas, et un métier qu'il ne connaissait pas", raconte Cédric Burtin, le chef de l'Amaryllis. 

Le sens de l'accueil et du partage ainsi que la motivation de Sadik ont été récompensés. Le célèbre guide gastronomique Gault & Millau vient de lui attribuer le "trophée accueil" : une fierté pour ce jeune immigré qui s'est accroché pour réussir. "Je n'y croyais pas au début. Aujourd'hui, je sais que si je suis parvenu à cela, je peux aller encore plus loin". Sadik Muhaimin espère bientôt réaliser son rêve : devenir maître d'hôtel.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité