Mort de Jane Birkin : "elle était très accessible, d'une grande simplicité"

Sylvain Besson, le conservateur du Musée Niepce à Chalon, évoque sa prise de contact avec Jane Birkin pour constituer le fonds photographique de Kate Barry pour le montage de l'exposition "My Own Space" actuellement au Musée Niepce. L'exposition retrace le travail de la fille défunte de Jane Birkin et révèle une photographe de talent.

Sylvain Besson, conservateur au Musée Nicéphore Niepce à Chalon est approché en 2021 par les agents de la photographe Kate Barry, fille de Jane Birkin et John Barry, le compositeur de musique. Les agents souhaitent déposer le fonds photographique de Kate Barry au musée. Sylvain Besson retrace la constitution du fonds.

Transmission du fonds photographique

Le conservateur est approché par les agents de Kate Barry, décédée en décembre 2013. Il apprend qu'un box loué à Montparnasse par l'artiste contient une grande partie du fonds photographique et une autre partie "devait probablement se trouver chez sa mère" selon Sylvain Besson.

"Je pensais qu'il y avait des tirages encadrés chez Jane Birkin, et quand j'ai vu le documentaire 'Jane par Charlotte', j'ai vu les boîtes qu'il y avait dans la maison familiale, près de Brest. Charlotte a filmé les boîtes de photos de Kate. Je me suis retourné vers les agents de Kate Barry, en leur demandant s'il était possible de les obtenir."

Les agents de Kate Barry transmettent alors le numéro de téléphone de Jane Birkin au conservateur, ce dernier lui demandant s'il pouvait les récupérer, "ce qu'elle a gentiment accepté".

Jane Birkin souhaitait faire connaître le travail de sa fille

Sylvain Besson évoque l'oeuvre de Kate Barry et la volonté qu'avait Jane Birkin pour la faire connaître : "Il faut imaginer que depuis le décès de Kate Barry, il y a eu une dizaine de petites expositions dans différentes galeries et dans les instituts français à l'étranger. Jane Birkin était très preneuse d'encourager à ce que le travail de sa fille soit connu."

Au moment où Sylvain Besson a contacté Jane Birkin, il se souvient d'une personne "facile d'approche, d'une grande simplicité" : "Elle était très contente à l'idée de monter l'exposition."

"Elle aurait bien aimé garder un peu de photos" se remémore Sylvain Besson, ce qui ne posait "aucun souci" pour le conservateur : "Je lui ai dit, vous gardez ce que vous voulez, par contre, si vous avez des négatifs, je pense qu'ils seraient beaucoup mieux protégés au musée que dans l'humidité de votre maison, ce dont elle a convenu."

"De toute manière, ce n'est pas à moi, c'est à mon petit-fils !" avait répondu Jane Birkin à Sylvain Besson. Le conservateur a alors réglé cela directement avec le petit-fils de Jane Birkin, Roman de Kermadec.

Le reste du fonds photographique en Bretagne

Un coup de fil début mars de cette année passé à Jane Birkin, et vers le 6 mars, le conservateur partait en Bretagne récupérer les photos dans la maison familiale : "J'ai récupéré tout ce qui manquait en négatifs au musée et j'ai récupéré toutes les planches-contacts qui manquaient. Ce qui manque maintenant au fonds pour être vraiment complet, c'est tout ce qui a été détruit dans un dégât des eaux au box de stockage à Montparnasse. J'ai également mis à la poubelle des photos que j'avais récupérées, des grands tirages étaient mouchetés de moisissures."

Sylvain Besson évoque son entretien téléphonique avec Jane Birkin : "La discussion fût fort sympathique avec elle, et elle m'a rappelé une deuxième fois parce qu'elle rêvait de voir l'exposition Kate Barry circuler au Musée du Louvre. Elle avait très envie qu'on fasse connaître le travail de sa fille et elle était vraiment ravie que ça soit dans une collection publique et protégée !"

L'enthousiasme de l'actrice et chanteuse autour de l'exposition était total : "Elle voulait venir au vernissage de l'exposition (le 17 juin ndlr), mais son état de santé s'était aggravé, on avait dû annuler la venue, 15 jours avant."

Sylvain Besson avait même envisagé une visite privée : "Je lui avais proposé de venir avec la famille sur un jour de fermeture du musée, pour qu'elle voit l'exposition, mais protégée des médias. La famille m'avait fait comprendre que dans son état, elle ne pouvait que retourner dans sa maison familiale et ne pas voyager à Chalon-sur-Saône."

Le conservateur évoque alors le fait que la famille était déjà "très inquiète" sur l'état de santé de Jane Birkin début juin.

Jane Birkin a été retrouvée sans vie à son domicile parisien dimanche 16 juillet en fin de matinée, elle avait 76 ans.

L'Exposition "My Own space" au Musée Niepce à Chalon-sur-Saône

Le reportage de François Latour et Zahra Douche sur l'exposition débutée le 17 juin et qui s'achève le 17 septembre.

Sylvain Besson, conservateur et commissaire de l'exposition, a souhaité rendre hommage à Kate Barry à travers son travail moins connu autour du paysage, ou des clichés plus poétiques. Le musée a récupéré le fonds de collection de Kate Barry, celle qui souhaitait se détacher de sa famille et voulait s'exprimer dans son art. Une partie est présentée au musée Niepce, une première rétrospective sur l'artiste.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité