• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Primaire de la gauche : les réactions des soutiens dans la région Bourgogne

Le trio de la primaire de la gauche : Benoît Hamon, Manuel Valls et Arnaud Montebourg / © Damien Boutillet
Le trio de la primaire de la gauche : Benoît Hamon, Manuel Valls et Arnaud Montebourg / © Damien Boutillet

A l’échelle de la Bourgogne, la tendance n’est pas la même qu’au niveau national, Arnaud Montebourg sort en tête du scrutin avec plus de 35% des voix, suivi de Benoit Hamon  et Manuel Valls. Les réactions des soutiens aux candidats vont de la déception à la satisfaction.

Par François Latour

Stupeur et surprise du côté du clan d'Arnaud Montebourg
A la proclamation des résultats dans la soirée de dimanche 22 janvier, la déception s'est faite sentir du côté des soutiens et sympathisants du candidat Arnaud Montebourg.
Alors qu'ils sont unanimes à reconnaître qu'il a fait une "belle" campagne, "pour que la gauche retrouve ses couleurs", selon Jean-Luc Vernay, ancien suppléant d'Arnaud Montebourg à la députation.

Rassemblement de la gauche avec l'appel à voter pour Hamon
Du côté des soutiens à Benoît Hamon, c'est bien évidemment une très grande satisfaction, ce vote est perçu comme une "nouvelle alternative à gauche" , "la politique du quinquennat ne les satisfait pas", selon Elodie Vendramini.

Satisfaction pour les soutiens de Manuel Valls
Dans l'équipe de soutien de Manuel Valls en Sâone-et-Loire le résultat demeure une grande satisfaction, dans une fin de campagne de premier tour qui était "le seul a être resté dans le gouvernement jusqu'au bout", Nathalie Leblanc, soutien de Manuel Valls.

Le reportage de Damien Boutillet et Romy Ho A Chuck à Chalon-sur-Saône

Intervenants :

  • Jean-Luc Vernay, Ancien suppléant d'Arnaud Montebourg à la députation
  • Elodie Vendramini, Soutien de Benoit Hamon
  • Nathalie Leblanc, Soutien de Manuel Valls
  • Stéphane Guiguet, 1er secrétaire du PS de Saône-et-Loire
Primaire de la gauche : Réactions des soutiens aux candidats en Saône-et-Loire
Les réactions à la primaire de la gauche en Saône-et-Loire vont de la stupeur à la satisfaction, suivant les soutiens aux différents candidats. - France 3 Bourgogne - Damien Boutillet et Romy Ho A Chuck

La déception pour Philippe Baumel, porte-parole d'Arnaud Montebourg
A l'issue du résultat du vote du premier tour, Philippe Baumel a exprimé qu'il ressentait"beaucoup de déception".

François Patriat, sénateur PS de Côte-d'Or et soutien d'Emmanuel Macron
Pour François Patriat, ancien président du Conseil Régional, sénateur PS de Côte-d'Or, "Cette primaire était faite pour le rassemblement et la dynamique. Le rassemblement, je pense qu'il va être difficile à faire, et la dynamique elle n'est pas là aujourd'hui."

Les témoignages de Philippe Baumel et François Patriat, recueillis par Gabriel Talon et Isabelle Rivierre
Intervenants :
  • Philippe Baumel, porte-parole d'Arnaud Montebourg
  • François Patriat, sénateur PS de Côte-d'Or et soutien d'Emmanuel Macron
Autres réactions au résultat du premier tour de la primaire de la gauche
Je vous propose d'écouter d'autrres réactions, celles de Philippe Baumel, porte-parole d'Arnaud Montebourg Et de François Patriat, soutien d'Emmanuel Macron. - France 3 Bourgogne - Gabriel Talon et Isabelle Rivierre

Réaction de Christophe Sirugue, au sujet de la participation, dans la soirée du dimanche 23 janvier 2017
Christophe Sirugue, le député socialiste de la 5ème circonscription de Saône-et-Loire et secrétaire d'état chargé de l'industrie au Ministère de l'économie et des Finances avait fait le tour des bureaux de vote de sa circonscription dimanche 22 janvier au soir.
La participation, plus faible qu'en 2011, s'explique par certains mots d'ordre lancés durant la campagne : "Tous ceux qui soutiennet Monsieur Mélanchon, les écologistes, Monsieur Macron ont appelé à ne pas participer à la primaire"
Réaction Christophe Sirugue
En fin de journée, à l'issue du scrutin de la primaire de la gauche, Christophe Sirugue, député PS de la 5ème circonscription de Saône-et-Loire a réagi par rapport à la participation, moins importante que lors de la précédente primaire en 2011



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Décès de Nilda Fernández : le chanteur franco-espagnol a vécu 5 ans dans l’Yonne

Les + Lus