Rachida Dati : "Qu'est-ce que je serais devenue si Albin Chalandon n'avait pas été là ?"

"Je suis inconsolable" a déclaré Rachida Dati, à l’annonce de la mort d’Albin Chalandon, ex ministre de la Justice. "Il a changé ma vie", dit la Bourguignonne qui fut elle-même garde des Sceaux.
 

De gauche à droite, la ministre de la Justice Rachida Dati le jour de sa nomination, son prédécesseur Pascal Clément et l'ancien garde des Sceaux Albin Chalandon le 18 mai 2007.
De gauche à droite, la ministre de la Justice Rachida Dati le jour de sa nomination, son prédécesseur Pascal Clément et l'ancien garde des Sceaux Albin Chalandon le 18 mai 2007. © DOMINIQUE FAGET / AFP

Il fut garde des Sceaux et PDG d'Elf-Aquitaine : on a appris la mort d’Albin Chalandon jeudi 30 juillet 2020.
La nouvelle a été annoncée par le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, qui a salué la mémoire d'un "grand serviteur" de la République.

Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris, se dit très affectée par le décès de ce baron du gaullisme, né il y a 100 ans à Reyrieux, dans l’Ain.
"C'est quelqu'un qui m'a tout donné. Il m'a donné ma liberté, m'a permis de m'émanciper. Il m'a aidée quand ma mère était gravement malade, ma famille dans les épreuves, dans ma vie professionnelle", se souvient Rachida Dati, qui est originaire de Saint-Rémy, près de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire.

 


"Il m'appelait toujours "ma petite fille"


"J'ai rencontré Albin Chalandon dans une réception à l'Ambassade d'Algérie alors que j'avais 20 ans et une vie extrêmement difficile", raconte l'ex-candidate du parti LR aux élections municipales de mars 2020 à Paris.

"J'avais été aide-soignante, j'étais étudiante à Dijon en Deug d'économie et je travaillais à côté, avec ma famille à charge. Il m'a permis de m'installer et de faire des études à Paris, d'avoir un emploi de comptable à Elf et d'avoir ensuite la carrière que j'ai eue".

"Il a guidé tous mes pas puisqu'on se voyait tout le temps. Et quand je suis devenue garde des Sceaux vingt ans après lui, j'ai été le chercher pour qu'il soit à mes côtés pour la passation de pouvoir. Sur la photo, il est entre Pascal Clément et moi", dit-elle. "Plus tard, je l'ai marié à Catherine Nay", raconte l'élue LR.

 

Albin Chalandon était un homme d'une élégance, d'une finesse rares. Jamais il ne m'a jugée ou sous-considérée. Et alors que tout semblait nous opposer - nos conditions sociales, nos milieux, nos parcours de vie, nos vies - tout nous reliait.

Rachida Dati

​​​​​​​

"Dans ma vie j'ai subi des épreuves lourdes et il a toujours été là, c'était plus qu'un ami, quelqu'un qui vous sauve la vie, ne vous lâche jamais la main", ajoute Rachida Dati. "Je continuais à le voir et dimanche, je dînais encore avec lui et son épouse Catherine. Je l'aimais tellement, je l'aimais infiniment", conclut la maire du 7e arrondissement de Paris.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique hommage société les républicains
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter