• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

En Saône-et-Loire, une prière musulmane pour le vivre ensemble

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

A Montceau-les Mines, en Saône-et-Loire, la prière du vendredi à la mosquée Essalam a été l'occasion de rendre un hommage aux victimes des récents attentats. L'ancien secrétaire de cette mosquée, Abdelaziz Attia, a prêché pour un islam de la modération et pour le vivre ensemble

Par Cyrielle Cabot

A Montceau-les Mines, en Saône-et-Loire, la prière du vendredi à la mosquée Essalam, dans le quartier du Plessis, a été l'occasion de rendre un hommage aux victimes des récents attentats de Nice et Saint-Etienne de Rouvray. En l'absence de l'imam, malade, l'ancien secrétaire de cette mosquée, Abdelaziz Attia, a prêché pour un islam de la modération et pour le vivre ensemble.

Une invitation à toutes les communautés religieuses

Chértiens, Juifs, Bouddhistes et même personnes athées ou agnostiques. Abdelaziz Attia a invité tout le monde pour la prière vendredi 5 août 2016 à la mosquée Essalam au Plessis. Mais seuls trois prêtres et un élu représentant la maire de Montceau ont répondu à l'invitation.

"Il n'y a pas de place dans l'islam pour l'outrance et l'extrémisme"

Avant le prêche et la prière, il y eut d'abord un hommage aux victimes des attentas de Nice et Saint-Etienne du Rouvray. 

Puis est venue l'heure du discours en lui-même de l'imam Abdelaziz Attia.

"Il n'y a pas de place dans l'islam pour l'outrance et l'extrémisme," a t-il déclaré.

Atteindre les jeunes

Ce religieux aujourd'hui retraité avoue se sentir désemparé et impuissant dans la situation actuelle. Selon lui, le principal défie est d'arriver à intéresser les jeunes avec un discours rajeuni.

Voir le reportage de Michel Gillot, Cécile Claveaux, Emmanuel Picaud et Aurélien Marne-Missud :
  • Abdelaziz Attia, ancien secrétaire de la mosquée Essalam à Montceau-les-Mines
En Saône-et-Loire, une prière musulmane pour le vivre ensemble
A Montceau-les Mines, la prière du vendredi à la mosquée Essalam, dans le quartier du Plessis, a été l'occasion de rendre un hommage aux victimes des récents attentats de Nice et Saint-Etienne de Rouvray. En l'absence de l'imam, malade, l'ancien secrétaire de cette mosquée, Abdelaziz Attia, a prêché pour un islam de la modération et pour le vivre ensemble. - Michel Gillot, Cécile Claveaux, Emmanuel Picaut et Aurélien Marone-Missud

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus