Le Creusot : pourquoi les salariés de Tunneling Equipment-ex Mulhäuser veulent la liquidation de leur entreprise ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

L’entreprise Tunneling Equipment (autrefois NFM puis Mulhaüser) connaît de graves difficultés financières. La société, qui fabriquait des tunneliers, a été placée en redressement judiciaire, alors que les salariés espéraient une liquidation.
 

 

Où en est l'entreprise Tunneling Equipment ?

Le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône a décidé de placer en redressement judiciaire pour 6 mois l'entreprise Tunneling Equipment basée au Creusot.
"On n’a pas compris et on ne comprend toujours pas cette décision de la justice. On s’attendait à la liquidation totale de la société", déclare Ilhan Korkmaz, délégué CGT à Tunneling Equipment.

Après déjà six mois d’inactivité dans des ateliers vides, les employés du Creusot ne voient pas comment Tunneling Equipment pourrait s’en sortir avec plus de deux millions d'euros de déficit.

Cependant, certains salariés gardent espoir.
"On espère que le redressement va servir à quelque chose et que ce ne sera pas encore une perte de temps", dit Wilfried Miet, trésorier du CSE à Tunneling Equipment. "Soit on arrête cette société et on cherche du travail ailleurs ou il y a un vrai repreneur avec l’envie de nous faire travailler et un avenir pour nous."

 Reportage de Frédéric Cuvier, Romy Ho-A-Chuck et Chantal Gavignet avec :
-Ilhan Korkmaz, délégué CGT à Tunneling Equipment
-Wilfried Miet, trésorier du CSE à Tunneling Equipment
 

Un repreneur s'est-il manifesté ?

Rémy Rebeyrotte, député LREM de la 3e circonscription de Saône-et-Loire, veut lui aussi rester optimiste.
Il dit avoir "échangé" sur le dossier avec la Secrétaire d’Etat en charge de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, le préfet de Saône-et-Loire et le Commissaire au Redressement Productif de Bourgogne-Franche-Comté.

"Seule certitude aujourd’hui :

- les salaires et primes en retard seront payés, au pire par une prise en charge du FNGS (Fonds National de Garantie des Salaires)

- le cas échéant, un repreneur, déjà présent sur le bassin creusotin, s’est fait connaître pour développer sur le site de nouvelles activités industrielles adaptées aux caractéristiques des locaux. Il se proposerait de reprendre la vingtaine de personnels concernés. Ce sont des professionnels de grandes valeurs ayant des qualifications industrielles très demandées", ajoute le député Rémy Rebeyrotte.
 
De NFM à Tunneling Equipment

L’usine du Creusot a appartenu jusqu’en 2018 au groupe NFM Technologies, le seul fabricant français de tunneliers.

Quand NFM a été mis en redressement judiciaire, le site a été repris par le groupe allemand Mülhäuser, partenaire historique de NFM Technologies. A l’époque, cette offre n'était pas jugée "très satisfaisante financièrement", mais Mülhäuser était le seul candidat en lice.

Par la suite, l’usine a pris le nom de Tunneling Equipment.