ENSAM Cluny. Une campagne de dépistage massive suite à la détection d’un cas de variant Omicron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Madeleine Le Page .

L’École Nationale Supérieure des Arts et Métiers de Cluny organisait, ce mardi 14 décembre 2021, une campagne de dépistage au Covid-19 après qu'un des élèves a été testé positif au variant Omicron. Les activités collectives sont suspendues jusqu'à nouvel ordre et tous les élèves qui seront dépistés positifs devront s’isoler pendant 10 jours au sein de l’établissement.

Les quelques 320 étudiants, les enseignants et le personnel administratif de l’École Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM) de Cluny ont participé ce mardi 14 décembre à une campagne de dépistage au Covid-19. 

Une mesure de prévention "exceptionnelle" soutient le directeur du campus, Michel Jauzain, suite à la détection d'un cas de variant Omicron parmi les élèves. "Cela permet d’avoir une image complète du dépistage et de s’assurer que tous les cas éventuellement positifs seront détectés isolés pour protéger le personnel, les étudiants mais aussi leur familles et leurs proches à l’approche des fêtes de Noël". 

Ce matin, de nombreux étudiants sont venus se faire tester volontairement : "On est tous conscients qu'en fin de semaine on rentre dans nos familles et on n’a pas envie de ramener ce virus chez nous", raconte Maxime Paul, président de l'association des élèves.

Suspension des activités collectives : "On en a tous un peu ras-le-bol"

Il n’y aura plus de cours, de séances de sport, d’ateliers ni même de restauration : sur décision de l’Agence régionale de santé et du Rectorat, le préfet de Saône-et-Loire a décidé lundi 13 décembre de suspendre les activités collectives des Arts et Métiers de Cluny. 

Des enseignements en distanciel vont être proposés aux étudiants et des repas individuels seront distribués devant les chambres, assure la direction de l'établissement. 

Une reprise des cours à distance qui agace les élèves. "Je pense parler au nom des deux promotions du campus : on en a tous un peu ras-le-bol", assène Maxime Paul. "Les cours en distance, ce n'est pas la meilleure chose qui puisse arriver à notre éducation et on est de nouveau bloqués pour la vie associative.  Pour l’année 2022, on est dans l’incertitude totale sur les évènements que l’on va pouvoir organiser."  

Les cas testés positifs devront s’isoler 10 jours dans l’établissement

A l'issu de cette campagne de dépistage, ceux présentant un test négatif pourront retourner chez eux. Quant à ceux dépister positifs, ils devront s’isoler 10 jours au sein des logements individuels mis à disposition par l’ENSAM et les services de l’Etat à Cluny. 

Au terme de leur isolement, ils devront effectuer un nouveau test PCR. "Si celui-ci s'avère négatif, ils auront l'autorisation de retourner dans leurs familles", indique la préfecture qui reconnait là des "mesures strictes" à l’approche des fêtes de fin d’année.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité