Euro 2016 : Antoine Griezmann, le sauveur !

La joie du footballeur bourguignon Antoine Griezmann / © FRANCK FIFE / AFP
La joie du footballeur bourguignon Antoine Griezmann / © FRANCK FIFE / AFP

Cinq jours après avoir dominé in extremis la Roumanie, l'équipe de France a eu du mal à battre l'Albanie mercredi 15 juin 2016. Les Bleus ont arraché leur qualification pour les 8es de finale avec deux buts inscrits en toute fin de match.

Par avec AFP

Les Bleus ont une nouvelle fois donné des sueurs froides à leurs supporters


Sauvés de la défaite face à la Roumanie lors du match d'ouverture grâce à un exploit de Dimitri Payet (2-1), ils pensaient avoir fait le plus dur et s'être libérés pour la suite de l’Euro 2016. Mais, ils ont de nouveau souffert face à l’équipe d’Albanie, pourtant considérée comme l'adversaire la plus facile de la poule.

Il a fallu attendre la fin de la rencontre pour trouver la victoire grâce au Mâconnais "Grizi" (à la 90e minute) puis au Réunionnais Dimitri Payet (90e+5).



Antoine Griezmann est sorti du banc pour offrir à l’équipe de France le but libérateur. C’est sur une action de la dernière minute du temps réglementaire qu’un centre d'Adil Rami en soutien côté droit a trouvé la tête décroisée d’Antoine Griezmann.
Puis, c’est Dimitri Payet, qui a doublé la mise, montrant qu’il est le grand bonhomme de ce début de compétition côté français.



"Maintenant, il va falloir aller chercher la première place"

Tout cela fut dur et pénible. Mais, l’essentiel est fait maintenant. En battant l’Albanie (2-0), les Bleus ont décroché leur billet pour le prochain tour et une finale à jouer pour le gain de la première place de la poule, dimanche face à la Suisse.
Un point suffira pour boucler le groupe A en tête et se dégager ainsi une voie royale pour la suite de la compétition.

En étant proche de la surface, c'est là que je suis le plus dangereux


"C'est beaucoup d'émotions, tout ça. Je suis très heureux. D'autant que ma famille était là, dans les tribunes", a déclaré Antoine Griezmann à la fin du match. "Il nous fallait une victoire pour nous qualifier, c'est fait. Maintenant, il va falloir aller chercher la première place à Lille. Le coach m'avait dit avant la causerie que je serais remplaçant. Je le savais et je voulais faire ce qu'il fallait en entrant en jeu. Ce but va m'aider, je vais continuer à travailler comme je l'ai fait, en étant proche de la surface, c'est là que je suis le plus dangereux. Je vais essayer de continuer comme ça."

A lire aussi

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus