Covid-19 : 300 personnes pour un dépistage gratuit à Montceau-les-Mines

A Montceau-les-Mines, un dépistage gratuit pour le coronavirus a eu lieu ce samedi 22 août. Une opération organisée par l’Agence régionale de santé, en lien avec l’Assurance Maladie et la municipalité. 300 personnes sont venues faire le test.
Dans la file d’attente de cette opération de dépistage à Montceau-les-Mines, les raisons de venir sont multiples.
Dans la file d’attente de cette opération de dépistage à Montceau-les-Mines, les raisons de venir sont multiples. © France 3 Bourgogne
Ce samedi 22 août, 300 personnes sont venues se faire tester près du parking de la mairie de Montceau-les-Mines. Une opération de dépistage au coronavirus a été organisée.

Dans la file d’attente, les raisons de venir sont multiples. "J’ai fait un voyage au Puy du Fou, le 14, 15 et 16 août. J’ai voulu savoir", indique une femme. Une autre ajoute : "Je travaille avec des personnes âgées. Ayant été en contact avec une personne qui a contracté le virus, je pense que ça vaut vraiment le coup d’attendre une heure pour se faire dépister".

La peur de contaminer sa famille ou ses amis pousse aussi à venir.
 

Quand on voit que certains de nos proches peuvent tomber malade du jour au lendemain, et malheureusement peut-être en mourir, oui il faut y penser.

Une personne venue se faire dépister

Cette opération de dépistage, organisée par l’Agence régionale de santé, l’Assurance maladie et la municipalité n’est pas une exception. Givry, Talant, Quetigny, Nuits-Saint-Georges… elles sont de plus en plus nombreuses dans la région. "On a un peu la tête dans le guidon. Cette semaine, ça a beaucoup augmenté", confirme Elodie Huguenin, infirmière, qui a réalisé les tests ce samedi 22 août à Montceau-les-Mines.

Le reportage d'Anne Berger, Damien Rabeisen et Patrick Jouannin
 

Une situation inquiétante selon l’ARS

Des campagnes de tests qui augmentent… tout comme le nombre de cas. Il a doublé en une semaine.  Une situation jugée "inquiétante, mais pas alarmante" par l’Agence régionale de santé.

Les indicateurs sont à la hausse. Le taux de positivité des tests par exemple est passé de 1,3 à 2%. Le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de cas confirmés sur une population de 100 000 personnes, est désormais à 20 en Bourgogne-Franche-Comté. Il était à 8 il y a une semaine.

Ce vendredi 21 août, selon les derniers chiffres de l’ARS, 19 personnes testées positives au coronavirus sont hospitalisées. 5 personnes sont toujours en réanimation.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société