Saône-et-Loire : la commune de Sancé adopte le zéro pesticide

A Sancé, en Saône-et-Loire, aucun pesticide n’est utilisé dans l’entretien des espaces verts et de la voirie. / © Pixabay
A Sancé, en Saône-et-Loire, aucun pesticide n’est utilisé dans l’entretien des espaces verts et de la voirie. / © Pixabay

A 5 kilomètres de Mâcon, le village est un modèle d’écologie.  Depuis mars 2015, il poursuit l’opération "zéro phyto" : aucun pesticide n’est utilisé dans l’entretien des espaces verts et de la voirie. Un effort qui lui a permis d’obtenir le titre de "terre saine"

Par Cyrielle Cabot

Le 24 mars 2016, Sancé recevait le titre de "Terre saine, commune sans pesticides". Et le village est le seul en Bourgogne à pouvoir se vanter de cette distinction à l'initiative de Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie et de l’Environnement. La commune a fait de l’écologie son cheval de bataille.

Dès 2003, elle avait adopté la démarche Agenda 21 qui fixait ses premiers engagements en matière d’environnement. Douze ans plus tard, c’est donc naturellement qu’elle décide d’en finir avec les pesticides.
En mars 2015, Sancé lance l’opération "zéro phyto" pour l’entretien des espaces verts et de la voirie. L’objectif, réduire à zéro l’usage des produits phytosanitaires, autrement dit des pesticides.



Désherbage à la main, éco-pâturage

Finies les substances chimiques, place à des méthodes alternatives plus naturelles. Dans les jardins et parcs publics, la ville opte pour la tonte ou le désherbage à la main. A certains endroits, elle a même choisi l’éco-pâturage. Moutons, ânes, chevaux, chèvres se nourrissent des mauvaises herbes et permettent ainsi de s’en débarrasser.

Sur les routes, peu de différences avec les communes alentours. Les paysagistes tondent, fauchent, taillent, débroussaillent. Mais des nouvelles techniques sont expérimentées comme la plantation aux pieds des murs. Choisir soi-même ce qui pousse permet d’éviter les mauvaises herbes.



Un réseau de "terres saines"

Des efforts qui ont été finalement récompensés avec le label "Terre saine, zéro pesticides", créé en 2015. Au total, seules 111 communes françaises possèdent le sésame qui en fait des modèles à suivre. Les lauréats bénéficient, entre autres, d’une aide financière pour installer des potagers dans les écoles ainsi que des ruchers municipaux.

Avec "zéro phyto", Sancé a aussi devancé la loi sur la transition énergétique. A partir de janvier 2017, elle interdira l’usage des pesticides à toutes les collectivités locales. L’objectif : mettre en place un « zéro phyto » national.

Le reportage de Michel Gillot, Romy Ho-A-Chuck et Pascal Rondi

Saône-et-Loire : la commune de Sancé adopte le zéro pesticide
A 5 kilomètres de Mâcon, le village est un modèle d’écologie. Depuis mars 2015, il poursuit l’opération "zéro phyto" : aucun pesticide n’est utilisé dans l’entretien des espaces verts et de la voirie. Un effort qui lui a permis d’obtenir le titre de "terre saine". Intervenants : -Roger Moreau, maire de Sancé -Éric Coulaud, responsable des services techniques de Sancé  - Le reportage de Michel Gillot, Romy Ho-A-Chuck et Pascal Rondi

Intervenants :

  • Roger Moreau, maire de Sancé
  • Éric Coulaud, responsable des services techniques de Sancé

A lire aussi

Sur le même sujet

Jura : des cartes en bois mondialement connues

Les + Lus