Bourgogne : Encore trop de pesticides dans les cours d'eau

© maxPPP
© maxPPP

Les plus fortes concentrations de pesticides dans les cours d'eau se trouvent dans le bassin de la Saône, et dans les zones de viticulture et de maraîchage en Bourgogne, dans le Mâconnais, et en Languedoc-Roussillon. 

Par Caroline Jouret

L'Agence de l'eau Rhône Méditerranée, vient de publier un rapport sur la qualité des cours d'eau et des nappes souterraines. Si 2013 a été une année pluvieuse -ce qui a joué favorablement pour les poissons en diluant les pollutions et en rafraîchissant l'eau - des efforts restent à faire. 


Les pesticides: première cause de déclassement des rivières

On retrouve 150 pesticides différents dans les rivières et leur nombre ne faiblit pas.
Les plus fortes concentrations se trouvent dans les zones de grandes cultures comme le bassin de la Saône et les zones de viticulture et de maraîchage en Bourgogne, dans le Mâconnais, et en Languedoc-Roussillon.

Dans le bassin de la Saône, c'est le cas de la Thalie un de ses sous-affluent, avec la présence de nombreux pesticides. (voir notre reportage)
 / © France 3 Bourgogne / Emmanuel Picaut
/ © France 3 Bourgogne / Emmanuel Picaut
Parmi les pesticides, ce sont les herbicides qui font porter le plus lourd tribut à la vie aquatique. Les invertébrés y sont très sensibles. le glyphosate ( Roundup)) se  retrouve dans trois-quarts des rivières et figure en tête des ventes avec plus de 4000 tonnes / an sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse. Il dépasse jusqu'à 200 fois la norme pour l'eau potable dans les cours d'eau.
 / © France 3 Bourgogne
/ © France 3 Bourgogne
Des pesticides interdits depuis 10 ans sont toujours là et se retrouvent dans un quart des analyses en rivières. Si leur concentration baisse bien globalement, on en retrouve encore 36 différents (comme les triazines), et leur concentration connaît des ressauts en période d'épandage dans les zones viticoles du Languedoc-Roussillon, de Bourgogne, et du Beaujolais, ce qui ne permet pas d'exclure une utilisation encore actuelle.
 / © France 3 Bourgogne
/ © France 3 Bourgogne


Un nouveau label " rivière en bon état"

Tout juste 50% des rivières sont en bon état. L'Agence de l'eau lance ce mois-ci un label rivière en bon état qui récompensera les rivières arrivées à un bon état stable.
(un tiers des cours d'eau y sont parvenus). L'appel à candidature lancé en Octobre 2014, débouchera sur l'implantation de  panneaux dont les premiers apparaîtront en Avril 2015 sur les routes ou aux abords des rivières (plages, sentiers de randonnées, campings, bases de loisirs..)
 / © France 3 Bourgogne
/ © France 3 Bourgogne


Autre cause de déclassement : les prélèvements et la déformation du lit des rivières

54% des rivières ont vu leur lit défiguré au point d'aggraver les crues et de détruire les habitats des poissons. Elles sont situées principalement dans les grandes zones agricoles (bassin versant de la Saône, Lauragais) et sur le pourtour méditerranéen, 
 / © France 3 Bourgogne
/ © France 3 Bourgogne


Reportage : Sylvain Bouillot /Jean-Louis Saintain / Emmanuel Picaut
Montage : Lucile Feuillebois 

Intervenants: 
 - Laurent Tessier - Directeur régional de l'agence de l'eau à Besançon
- Lionel Borey - Agriculteur 

Qualité des eaux 2014


 

Sur le même sujet

Jura : des cartes en bois mondialement connues

Les + Lus