• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : la garde à vue de deux gendarmes se poursuit après la mort d'un agriculteur

Samedi au cours de la journée, l'agriculteur a été abattu par les gendarmes alors qu'il leur fonçait dessus / © France 3 Bourgogne
Samedi au cours de la journée, l'agriculteur a été abattu par les gendarmes alors qu'il leur fonçait dessus / © France 3 Bourgogne

Jérôme Laronze a été tué lors de son interpellation à Sailly, en Saône-et-Loire, samedi 20 mai 2017. Une conférence de presse aura lieu aujourd’hui, lundi 22 mai, en fin d’après-midi. La procureure de la République devrait apporter des éléments sur l’enquête en cours. 

Par Myriam Bendjilali

Les questions fusent après la mort de Jerôme Laronze. Une enquête de l’inspection technique de la gendarmerie nationale est en cours.

Depuis le 11 mai 2017, l’agriculteur était recherché par la gendarmerie. La poursuite s’est achevée tragiquement au cours de la journée du samedi 20 mai 2017,  à Sailly.  Appelés sur les lieux, les gendarmes se sont retrouvés face à l’agriculteur qui se trouvait à bord d’une voiture. Celui-ci aurait alors foncé sur les forces de l'ordre qui ont ouvert le feu.

Les deux officiers ont été placés en garde à vue. Celle-ci a été prolongée ce matin, selon nos informations. La procureure de la République de Mâcon tiendra une conférence de presse, lundi en fin d’après-midi. 

En fin de matinée, des équipes sont venues de Paris jusqu'à Sailly pour mener l'enquête. Leur objectif  est de comprendre ce qui s'est passé.
Au total, une dizaine de personnes de l'Inspection technique de la gendarmerie nationale et de l'Institut de recherche criminelle sont aujourd'hui sur les lieux du drame pour les expertises balistiques notamment. 

Suite éleveur tué par gendarmes
en Saône et loire, le monde agricole est en deuil...depuis que cet éleveur de 37 ans a été mortellement touché par les gendarmes ce week-end. Les premières réactions dévoilent qu'il rencontrait des difficultés sanitaires dans son exploitation.  - Fanny Borius, Anthony Borlot et Carlos Zappala


A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus