• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : la manufacture Gerbe transmet son savoir-faire

Le textile a de l'avenir ! L'entreprise de collants Gerbe, installée à Saint-Vallier en Saône-et-Loire, s'est lancée depuis quelques mois dans la formation. Ainsi, depuis janvier 2017, cinq étudiantes suivent une formation confection qui doit déboucher sur un emploi.

Par Maryline Barate

Les collants Gerbe sont des produits très haut-de-gamme. En transmettant ainsi son savoir-faire, l'entreprise entend maintenir un certain standard d'exigence et préparer l'avenir. En effet, dans cette manufacture, de nombreuses salariées se rapprochent de l'âge de la retraite.


Cinq femmes ont été sélectionnées sur une centaine de CV. Depuis quelques semaines, elles suivent une formation en bonneterie-confection proposée par l’agence Pôle emploi, Opcalia, le Greta et le Conseil régional. Dans ce cursus, 400 heures sont prévues, réparties entre l'entreprise et les plateaux techniques du lycée Léon Blum du Creusot.

Ces personnes, en reconversion professionnelle ou anciennes demandeuses d'emploi, découvrent les différents postes pour fabriquer des collants, tous d'une grande technicité. A l'issue de leur formation, elles sont quasiment assurées d'être embauchées. L'entreprise, passée sous pavillon chinois en septembre 2015, a besoin de nouvelles ouvrières aux doigts de fée. Son propriétaire en cesse d'ouvrir des boutiques en Asie. La production a doublé en l'espace d'un an.

L'entreprise de chaussettes haut-de-gamme Perrin, basée à Montceau-lès-Mines, bénéficie également de cette formation cousue main.

Le reportage de F. Borius et A. Borlot :
  • Charlène Bontemps, étudiante au lycée Léon-Blum du Creusot
  • Albane Chavet, étudiante au lycée Léon-Blum du Creusot
  • Christelle Michelet, responsable de la production
  • Corinne Commeau, remmailleuse
Saint-Vallier : la manufacture Gerbe transmet son savoir-faire
Le textile a de l'avenir ! L'entreprise de collants Gerbe, installée à Saint-Vallier en Saône-et-Loire, s'est lancée depuis quelques mois dans la formation. Ainsi, depuis janvier 2017, cinq étudiantes suivent une formation confection qui doit déboucher sur un emploi.


A lire aussi

Sur le même sujet

Côte-d'Or : la canicule fait craindre le pire aux éleveurs d'escargots

Les + Lus