• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Torcy : L'OPAC souhaite démolir deux tours d'habitation

Les tours Azur de Torcy sont vouées à la destruction d'ici fin 2018 / © FTV
Les tours Azur de Torcy sont vouées à la destruction d'ici fin 2018 / © FTV

A Torcy, la démolition des deux tours de la résidence du Lac est envisagée. Construites dans les années 70, elles ne sont plus conformes aux modes de vie d'aujourd'hui, en atteste le taux d'occupation d'à peine 50%. Mais cette démolition voulue par le bailleur social n'est pas du goût des habitants.

Par F.L.

Les tours Azur et Bleuet démolies d'ici 2018

Pour les habitants de ces deux tours, la page sera difficile à tourner. En effet, après avoir passé plus de vingt ans au même endroit, "quand on y est bien", selon les habitants de ces tours, le déménagement est difficile à envisager.

Un taux d'occupation de 50%

La vétusté et le taux d'occupation de 50% sont mis en avant par le bailleur social, afin de justifier la démolition des deux édifices.

Les locataires des tours vont être notifiés

La deuxième phase se met en place : les locataires vont être notifiés par courrier de la démolition des tours. Le bailleur social assure que les locataires seront accompagnés dans leur processus de déménagement.
Une réunion d'information est prévue le 1er mars, en présence de l'OPAC de Sâone-et -Loire, invitant tous les locataires à débattre et examiner au cas par cas les solutions de relogement.

Le reportage de Fanny Borius et Gabriel Talon

Intervenants :
  • Paul Deroche, Habitant de la tour Azur
  • Damien Duréault, Directeur Territoires à l'OPAC de Saône-et-Loire
  • Roland Fuchet, Maire de Torcy (PS)
Polémique tours HLM Torcy
A Torcy, la démolition des 2 tours de la résidence du Lac est prévue. Construites dans les années 70, elles ne sont plus conforme aux modes de vie d'aujourd'hui, en atteste le taux d'occupation d'à peine 50%. Mais cette démolition voulue par le bailleur social n'est pas du goût des habitants qui sont parfois là depuis plus de 20 ans.





A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus