Cet article date de plus de 5 ans

Un poilu de Saône-et-Loire a peut-être été retrouvé, 100 ans après sa mort !

L'un des trois corps de soldats exhumés récemment sur le site de la bataille de Verdun pourrait être celui d'un poilu originaire de Colombier-en-Brionnais, en Saône-et-Loire. Le matricule de Claude Fournier a en effet été retrouvé à proximité des squelettes. 
L'état-civil de Claude Fournier
L'état-civil de Claude Fournier
C'était il y a tout juste un siècle : le 4 août 1916, mourait Claude Fournier. Comme 305.000 soldats, ce jeune homme de Saône-et-Loire perdait la vie au cours de la tristement célèbre bataille de Verdun.

99 ans plus tard, le 6 mai 2015, trois corps ont été exhumés lors des travaux de préparation des célébrations du centenaire de la bataille.
Or, à proximité de ces squelettes, a été découvert le matricule du sergent Claude Fournier, combattant du 134ème régiment d'infanterie de Mâcon.

Le maire de sa commune d'origine, Colombier-en-Brionnais, a donc décidé de lancer une identification des squelettes, avec l'aide du Souvenir Français.
Des analyses ADN vont être réalisées et comparées avec l'ADN du petit-fils de Claude Fournier, aujourd'hui âgé de 74 ans.

Mais les résultats de ces analyses ne devraient pas être connus avant plusieurs mois.
La mairie de Colombiers-en-Brionnais  a toutefois déjà programmé une cérémonie en hommage à Claude Fournier, le 4 août 2016, cent ans jour pour jour après son décès.

Le reportage de Damien Boutillet et Romy Ho-a-Chuck (montage : Laurence Crotet-Beudet), avec les interviewes de :

durée de la vidéo: 01 min 45
Un poilu de Saône-et-Loire retrouvé 100 ans après

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
première guerre mondiale histoire sorties et loisirs