• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : un dispositif anti-moustiques écolo est testé au château de Couches

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Le château de Couches, en Saône-et-Loire, a choisi une solution "high tech", éco-responsable, pour lutter contre les moustiques. Il teste une lampe solaire qui piége uniquement les insectes dont on veut se débarasser.

Par Fatima Larbi

La météo joue un rôle important dans l'augmentation du nombre de moustiques. La chaleur et l’humidité sont deux facteurs essentiels. Quand les deux se conjuguent, des nuées de moustiques peuvent gâcher nos belles soirées d'été. Certains d’entre eux, les moustiques tigres, peuvent même transmette des maladies.

En 2019,  un hiver relativement doux et des vagues de chaleur précoces n'arrangent pas la situation. La saison des moustiques a débuté bien avant la date officielle du 1er mai et le lancement du Plan anti-dissémination d’arboviroses (chikungunya et de la dengue puis du Zika). Cette surveillance particulière du moustique tigre a été mise en place en France métropolitaine par le ministère de la Santé pour éviter la dissémination de ces maladies.
 

Alors comment repousser les moustiques?

Il existe de nombreuses techniques pour s’en débarrasser.
D’abord des astuces naturelles comme les huiles essentielles de lavande, de citronnelle ou d’eucalyptus.  Mais même si elles parfument l’atmosphère, elles n'arrivent pas toujours à les effrayer.

Il existe aussi les pièges à insectes et bien sûr la très efficace moustiquaire.
 
Le château de Couches, en Saône-et-Loire, teste un procédé anti-moustique écolo
Reportage de Caroline Jouret et Romain Liboz avec :
-Patrice Agacinski, dirigeant de société
-Valérie Vernaton-Perrin, ingénieure d'études sanitaires à l'ARS - BFC


Il y a aussi des solutions plus radicales. Mais avantd’utiliser des insecticides toxiques qui ne respectent pas l’environnement, il existe des solutions "high tech" : ultra sons, lampes...
​​​​
C’est le choix fait par le château de Couches en Saône-et-Loire. Il teste une lampe solaire anti-insectes, un dispositif totalement écolo-responsable qui fonctionne la nuit.
 

Une lampe solaire anti-insectes


L'énergie est emmagasinée la journée par des panneaux solaires. A la tombée de la nuit, la lampe s'allume et grâce à  un système d’aspirateurs, tous les insectes nuisibles sont attirés dans un filet.
Ce système respecte la biodiversité car, jusqu’à présent, aucune espèce menacée n’a été capturée. Seuls des frelons asiatiques, des moustiques et surtout des papillons nuisibles, comme la pyrale du buis, ont été pris au piège.
C'est parce que cette lampe solaire utilise des spectres lumineux qui attirent plus certains insectes que d'autres.
Le spectre bleu, attire les moustiques : plus de 2 000 à 3 000 moustiques en deux nuits. Mais malheureusement, le système ne marche pas pour le moustique tigre qui est présent depuis 2014 en Saône-et-Loire, et désormais dans la Nièvre, et en Côte-d'Or.

D’où l’importance de la prévention en évitant de laisser de l’eau stagner dans son jardin et dans les coupelles des pots de fleurs.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus