Saône-et-Loire : les images de l'attaque à la voiture-bélier d'un bureau de tabac à Branges

Un bureau de tabac de Branges en Saône-et-Loire a été attaqué à la voiture-bélier dans la nuit de samedi 14 à dimanche 15 décembre. Gênés par un dispositif d'alarme, les voleurs sont repartis les mains vides, mais ces attaques sont devenues assez fréquentes.

Images issues de la vidéosurveillance du commerce.
Images issues de la vidéosurveillance du commerce.
Les nuits sont d'habitude plutôt calmes à Branges, en Saône-et-Loire. Mais dimanche 15 décembre, à 2h37 du matin, une voiture-bélier est venue troubler la quiétude de cette commune de 2 300 habitants.

Volée quelques heures plus tôt à Louhans, à quelques kilomètres de là, une Renault Mégane lancée en marche-arrière défonce la vitrine et envoie tout valdinguer avant de s'immobiliser. Le chauffeur descend mais déjà le magasin est envahi par un épais brouillard. On n'y voit pas à dix centimètres, les voleurs renoncent et s'enfuient dans un second véhicule.
 
Saône-et-Loire : les images de l'attaque à la voiture-bélier d'un bureau de tabac à Branges ©France 3 Bourgogne

"Le téléphone a sonné chez nous, l'alarme s'est déclenchée, raconte le buraliste Fabien Mathieu. Donc réveillés en sursaut, on a regardé le téléphone. On a accès à la vidéo. J'ai vu qu'il y avait plein de brouillard dans le magasin. Donc on s'est dit qu'il y avait quelqu'un qui était entré. On ne savait pas encore qu'il y avait une voiture dans le magasin."

Dans la boutique, les dégâts sont considérables. Les bureaux de tabac sont devenus une cible privilégiée des braqueurs. "Malheureusement depuis quelques années, le prix du tabac a fait que ça devient quelque chose de convoité", indique le commerçant.
 

"On se protège du mieux qu'on peut"

"Cette année, on a dû avoir huit braquages, confirme Laurent Macquart, de la confédération des buralistes de Saône-et-Loire. Beaucoup la nuit, moins en journée, donc c'est bien parce que les buralistes ne sont pas dans les bureaux de tabac, c'est moins sensible. On se protège du mieux qu'on peut."

"Tous les quatre ans, on a un contrat avec l'État qui nous permet de faire 15 000 euros de travaux de sécurité, de la vidéo, de l'alarme et maintenant également les brouillards. Ce buraliste était équipé de brouillard, ce qui a permis de sauver son stock", détaille celui qui est également gérant d'un bureau de tabac à Montceau-les-Mines.

La protection par brouillard est indiquée sur la vitrine par un autocollant. Si les braqueurs l'ont repéré au préalable, ils renonceront probablement. Mais l'écriteau est très petit, peut-être trop discret. Une autre protection efficace, ce sont des plots devant la vitrine. Le buraliste de Branges l'avait demandé à la mairie qui lui a refusé. Il n'est pas trop tard pour changer d'avis.
 
Le buraliste affichait sur sa vitrine qu'il était équipé d'un brouillard. Mais cela n'était peut-être pas assez visible pour décourager les voleurs.
Le buraliste affichait sur sa vitrine qu'il était équipé d'un brouillard. Mais cela n'était peut-être pas assez visible pour décourager les voleurs. © Romy Ho-A-Chuck / France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers économie consommation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter