Cet article date de plus de 4 ans

Saône-et-Loire : un jeune gendarme s'est suicidé à Louhans

Un gendarme adjoint volontaire, âgé d’une vingtaine d’années, s’est donné la mort avec son arme de service mercredi 7 décembre 2016. C’est le deuxième drame de ce type en l’espace d’une semaine en Bourgogne.
Vendredi 2 décembre, le gendarme Eric Hansler, âgé de 47 ans et père d’un enfant, s’était suicidé avec son arme dans les locaux de la gendarmerie de la brigade de proximité de Précy-sous-Thil, en Côte-d’Or.

Cette fois, c’est en Saône-et-Loire qu’un jeune gendarme adjoint volontaire (GAV) s’est tué, selon une information du site internet Creusot
infos confirmée par la gendarmerie de Bourgogne. Une enquête a été ouverte pour déterminer les raisons de son acte. Ce gendarme adjoint volontaire, âgé de 22 ans, était affecté à la compagnie de gendarmerie de Louhans, dans la Bresse.

Les gendarmes adjoints volontaires ont pour mission de seconder les sous-officiers dans les missions de la gendarmerie. Ils acquièrent ainsi une première expérience professionnelle précieuse dans la perspective d'une future carrière, en gendarmerie ou dans le civil.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers société