Sécheresse 2018 : l'état de catastrophe naturelle est reconnue pour 10 nouvelles communes de la Haute-Saône

La sécheresse de 2018 est considérée comme la plus importante depuis celle de 1976. / © AFP / Philippe Desmazes
La sécheresse de 2018 est considérée comme la plus importante depuis celle de 1976. / © AFP / Philippe Desmazes

Un arrêté du ministère de l'intérieur reconnaît l'état de catastrophe naturelle pour 10 communes du département de la Haute-Saône. En cause : la sécheresse qui a sévi entre le 1er juillet et le 31 décembre 2018.

Par R.A.

La reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle est importante pour les habitants et les communes concernés. Les sinistrés disposent d'un délai de 10 jours pour déclarer les dégâts constatés auprès de leur compagnie d'assurance. Ils pourront alors bénéficier des indemnisations prévues par la loi.

Ce délai de 10 jours démarre à partir du 20 décembre, au lendemain de la publication de l'arrêté ministériel dans le Journal Officiel. 

La préfecture de la Haute-Saône précise dans un communiqué les 10 nouvelles communes reconnues en état de catastrophe naturelle :

-Pour les mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse du 1er juillet au 31 décembre 2018, sont reconnues les 7 communes suivantes :
  • Autrey-lès-Cerre
  • Champey
  • Dambenoît-lès-Colombe
  • Esprel
  • Magny-Vernois
  • Oppenans
  • Velleclaire
-Pour les mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse du 1er octobre au 31 décembre 2018, sont reconnues les 3 communes suivantes :
  • Apremont
  • Arc-lès-Gray
  • Veloreille-lès-Choye

Ces 10 nouvelles communes s'ajoutent aux 120 déjà reconnues dans le département. La sécheresse de 2018 reste à ce jour la plus grave en France depuis 1976.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus