Sécheresse : l'eau d'un étang pour préserver la vie d'un ruisseau

Une opération de pompage va être menée pendant une semaine sur la commune de Matour (Saône-et-Loire), pour maintenir pendant la sécheresse la vie piscicole dans un ruisseau, affluent de la Grosne.

80 à 90% d'espèces disparues par la canicule

Le petit ruisseau de la Baize a été touché par l'épisode de sécheresse : des parties à sec, et surtout 80 à 90% de la faune piscicole a disparu.
Afin de préserver quelques espèces locales, comme la truite Fario, il faut apporter de l'eau à ce petit affluent de la Grosne. Une opération de pompage va débuter le 16 août pendant une semaine pour alimenter le cours d'eau.
 
   

150 litres par minute pour maintenir la vie

L'étang du Paluet, distant de quelques kilomètres, va donc être pompé pour alimenter le ruisseau. A raison de 150 litres par minute, l'eau de l'étang permet d'éviter un assèchement du ruisseau.
De nombreuses concertations ont permis de mener cette opération inédite dans ce bassin.
A surveiller néanmoins, le niveau de l'étang qui baisse lui aussi, lié à l'évaporation provoquée par la sécheresse.
Le maire de Matour, Thierry Igonnet, précise que "l'étang a baissé de 10 cm, car lui non plus n'est plus approvisionné. L'évaporation enlève de l'eau, jusque là, on n'a jamais eu de problèmes de mortalité liée l'évaporation." 

Le reportage de Romy Ho-A-Chuck et Anthony Borlot
Intervenants :
Matour : l'eau d'un étang pour préserver la vie dans un ruisseau


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo environnement