• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sécheresse en Haute-Saône : un déficit de pluie de l'ordre de 40 à 60% cet été

© Bruno Levesque - maxPPP
© Bruno Levesque - maxPPP

Le département de la Haute-Saône a activé le niveau crise sécheresse restreignant un maximum l'usage de l'eau. Depuis le mois de juin, il n'a quasiment pas plu dans le département. 

Par Sophie Courageot

Les prévisionnistes de Météo France ont les yeux rivés sur les relevés. Depuis la mi-juin, la Franche-Comté connaît un été particulièrement sec.

Dans le département de la Haute-Saône particulièrement touché, le déficit de pluie atteint -40%, voire -60% par endroits.

Un chiffre : à Luxeuil-les-Bains, la ville thermale affiche un déficit aux alentours de -50%. Le cumul des précipitations atteint cet été 125,4 mm contre 243,8 mm. Dans le département, seul le nord ouest proche du plateau de Langres connaît un excédent pluviométrique cet été.

Cet épisode de sécheresse intervient après de bonnes pluies hivernales. "Avril a été beau et sec, le mois de mai très orageux, cela a retardé les effets de la sécheresse" explique Bruno Vermot-Desroches, délégué de Météo France. 

Mais depuis le 13 juin, l'anti-cyclone règne sur l'Europe du Nord. Pas de pluies, des températures caniculaires qui ont accéléré la vapotranspiration. Résultat en Haute-Saône, les rares pluies ne redescendent pas dans les nappes. Les rivières ont soif. Et la situation météorologique ne prévoit pas de pluies conséquentes à l'horizon. 

Les habitants de Haute-Saône scrutent le ciel. Dans le Doubs voisin, on scrute les records. A Besançon, l'été 2018 est le troisième le plus sec depuis que les relevés météorologiques existent. 

A Besançon, les pluviomètres enregistraient
  • 1949  : 66 mm de pluie
  • 1983  : 85 mm
  • 2018  : 87 mm

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus