• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

SNCF : la Bourgogne-Franche-Comté va-t-elle bientôt acheter des trains à hydrogène ?

Le train Coradia iLint, fabriqué par Alstom, est équipé de piles à combustible qui transforment en électricité l'hydrogène stocké sous forme gazeuse. / © DAVID HECKER/EPA/Newscom/MaxPPP
Le train Coradia iLint, fabriqué par Alstom, est équipé de piles à combustible qui transforment en électricité l'hydrogène stocké sous forme gazeuse. / © DAVID HECKER/EPA/Newscom/MaxPPP

L’hydrogène devrait remplacer le diesel pour les trains. Le constructeur Alstom a présenté une nouvelle version de son train zéro émission. Il aimerait que les régions françaises en commandent rapidement une trentaine d'exemplaires.
 

Par avec AFP

Actuellement, 20% des trains de la SNCF circulent avec la traction diesel, soit environ 3 500 trains.
Guillaume Pepy, le président de la SNCF, veut les remplacer d'ici 2035 par des trains à hydrogène, moins polluants.

"Pour être prêt à ce moment-là, il faut que la technologie hydrogène ait infusé dans l'écosystème ferroviaire, de manière à ce que tous les acteurs (...) puissent être confiants sur le fait que c'est la technologie de remplacement du diesel", explique Olivier Delecroix, le directeur commercial d'Alstom France.

 

 

Comment "verdir" le parc ferroviaire français ?


"Il faut donc avoir une trentaine de trains à hydrogène qui puissent être testés dans différents points du territoire (...), dans des vraies exploitations TER" entre 2024 et 2028, et pour être prêt en 2024, il faut homologuer le train, et donc développer un prototype.

Pour ce faire, Alstom a besoin d'un engagement "significatif", portant sur "une trentaine de trains". Le "plan idéal" serait d'avoir une telle commande au premier trimestre 2019, précise le directeur commercial d'Alstom France. Toutes les régions sont intéressées sauf l'Ile-de-France, a assure Olivier Delecroix.

Le gouvernement a confié une mission sur le "verdissement" du parc ferroviaire au député LREM Benoît Simian, qui doit rendre un rapport sur le sujet jeudi 22 novembre.
       
Alstom fait déjà circuler un prototype de train à hydrogène dans le nord de l'Allemagne depuis septembre 2018. Ce train baptisé Coradia iLint est équipé de piles à combustible qui transforment en électricité l'hydrogène stocké sous forme gazeuse. Chaque plein d’hydrogène assure au train une autonomie d'environ 1000 kilomètres.

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Aéromodelisme : des hélicoptères plus vrais que nature

Les + Lus