• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Une soirée type au festival GéNéRiq à Besançon, le meilleur remède à la morosité

Le groupe ‘Beat-Man-Batkovic & Double Bass experiment’ en concert à l'auditorium du Conservatoire régional à Besançon
Le groupe ‘Beat-Man-Batkovic & Double Bass experiment’ en concert à l'auditorium du Conservatoire régional à Besançon

Anti-festival, GéNéRiq ne fait rien comme les autres. Organisé du 7 au 10 février, avec 40 concerts dans cinq villes différentes, dans des lieux et à des horaires complètement décalés, le festival est un laboratoire. Notre équipe a testé une soirée Generiq type à Besançon, debrief.

Par Lucie Thiery

Dans une bibliothèque, un café-restaurant, le tram, une salle de théâtre, le festival GéNéRiq investit différents lieux de Besançon entre le 7 et le 10 février.
Pour sa 12e édition GéNéRiq se réapproprie la ville à grands coups de riffs.

Des musiques actuelles des plus pointues aux plus populaires résonnent dans toute la cité. Une récréation musicale sans limites.
A Besançon, 13 lieux ouvrent leurs portes à des artistes, des orchestres inattendus. La moitié des concerts sont gratuits.

Hier après-midi, Joanna, chanteuse, pianiste et danseuse rennaise, a envoûté la bibliothèque universitaire avec sa voix et ses textes doux. Sa mélodie, son esthétique sont à rapprocher à la fois d'Angèle et de Sigur Ros.

En fin d'après-midi, c'est au café-restaurant le Pixel qu'on pouvait entendre de la folk/blues avec le groupe The Angelcy. Puis la soirée s'est achevée à l'Antonnoir, lieu de concert alternatif. Au programme de la nuit quatre nouveautés, quatre ovnis de la scène indés : Bodega, Ohmme, Blak Midi et Ammar 808. Un concentré explosif de rock noise et de post punk.
 
Le festival GéNéRiq investit la ville de Besançon
Reportage Aude Sillans, Fabienne Le Moing, Rémy Bolard et Yann Capy. Avec The Angelcy, groupe Israëlien, Simon Nicolas, chargé de communication, Mario Batkovic & Double Bass Experiment, Bodega, groupe New-yorkais, Kem, programmateur de GéNéRiQ.


Le festival GéNéRiq est un laboratoire créé par plusieurs salles de concerts de la région. Défricheur, l'anti-festival est sans cesse à la recherche de nouveaux talents, de nouvelles expériences. Organisé par six structures : Les Eurockéennes de Belfort, La Vapeur (Dijon), Le Moloco (Audincourt), Le Noumatrouff (Mulhouse), La Rodia (Besançon) et La Poudrière (Belfort). 40 concerts ont lieu dans 5 villes différentes.

Cet après-midi à 15h vous pourrez profiter de l'électro planant d'Organ Mud, confortablement installé dans le tram à Besançon et ce soir, Anna Calvi avec son rock fiévreux sera sur la scène du Centre Dramatique national. 
Ces talents sont à découvrir jusqu'à demain dimanche 10 février. 

Toute la programmation à voir sur le site de Generiq.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus