Soumaintrain : un an après l'obtention de l'IGP les ventes du fromage augmentent

Anne Boucheron, co-gérante du GAEC Leclere; Lionel Dosne, président de l'association de défense et de promotion du Soumaintrain ©France 3 Bourgogne Franche-Comté

L'indication géographique protégée du Soumaitrain souffle sa première bougie. Depuis l'obtention de cette reconnaissance, les fromagers bourguignons et Aubois vous allez le voir, la production a augmenté, et la clientèle aussi.

Avec sa pâte molle et sa croûte jaune, le Soumaintrain semble retrouver le succès auprès des amateurs de fromage. Après l'obtention de l'indication géographique protégée (IGP) il y a un an, la production de Soumaintrain est en pleine augmentation.

Dans ce village de l'Yonne qui a donné son nom au fromage, Anne Boucheron a vu sa production augmenter de 12 000 pièces par rapport à l'année passée. "On a senti le travail en plus," confie-t-elle.

Intervenants : Anne Boucheron, co-gérente du GAEC Leclere ; Lionel Dosne, président de l’Association de défense et de promotion du Soumaintrain. ©France 3 Bourgogne Franche Comté


Un travail sous contraintes : les producteurs de Soumaintrain doivent respecter un cahier des charges bien défini pour bénéficier de l'IGP. Le fromage doit par exemple être fabriqué dans des zones bien délimitées, situées entre l'Aube, l'Yonne et la Côte-d'Or. Des contraintes nécéssaires pour les producteurs, qui voient leur produit référencé et leur qualité reconnue.

Le guide des demandeurs de l'IGP (produits agroalimentaires)



Mais ces contraintes ont tout de même un bon fond pour les fromagers. L'IGP est aussi un bon outil de promotion auprès de la clientèle extérieure, qui garantit l'authenticité du produit. Suite à l'obtention de l'indication, les ventes de Soumaintrain ont augmenté de 7% en 2016-2017.