Souvans : les élus du Val d'amour apportent leur soutien aux salariés de l'entreprise Danzer

Maires, députés, sénatrice, les élus du Jura se sont réunis ce lundi 8 juillet devant l'entreprise Danzer (anciennement Jura Placages). Le groupe autrichien qui gère le site a annoncé brutalement la fermeture d'ici la fin de l'année. 98 emplois sont condamnés. 

Une vingtaine d'élus bardés de leurs écharpes tricolores sont venus rencontrer les salariés de cette entreprise de menuiserie. Mardi 2 juillet, le groupe autrichien à la tête de cette unique entreprise en France a annoncé sa fermeture. Une décision brutale qui serait liée à l'état du marché. Le site de Souvans produit notamment du parquet. Sur ce marché du parquet le géant de l'ameublement suédois possède sa propre norme. En plus de la norme classique européenne. Le géant suédois achète cette norme non pas en France mais en Europe de l'Est. Danzer possède une usine en République Tchèque. Et veut fermer son site français. 

Parmi les élus présents ce lundi, Jean-Charles Koehren, maire de la commune de Souvans. "C'est un crève-coeur de voir cette usine condamnée. On connait tout le monde, ça fait mal. C'est un bel outil et ils arrêtent du jour au lendemain" explique l'élu qui s'inquiète pour les 98 salariés dont des couples qui venaient de se lancer dans un achat immobilier. "On est là pour montrer aux personnels qu'on est à leurs côtés" ajoute-t-il.
 



Le site de Souvans était déjà passé par des hauts et des bas. Le groupe autrichien avait investi 15 millions d'euros sur le site il y a deux ans. "On veut une explication sur cette fermeture. Pourquoi ferment-ils ? Pourquoi n'ont ils jamais alerté sur la situation du marché ? " lance Jean-Marie Sermier, député LR du Jura. "Danzer, c'est un gros groupe.Un grand groupe ne peut pas laisser un territoire en désertification. Il y a une obligation de réindustrialiser le site" dit-il. "Il faudra que Danzer accompagne les salariés, il faut que le groupe assure que ce site sera pérénnisé... La France ne peut pas perdre toutes ces usines" nous confie l'élu. 

Rudi Heinzelmann, Pdg Danzer Veneer Europe présent sur le site affirme que le groupe fera tout son possible pour accompagner les salariés, les former voire leur proposer un poste en Tchèquie dit-il malgré la barrière de la langue. 

Le site de Souvans pourrait fermer très vite avant la fin de l'année probablement en octobre novembre.  Danzer, c'était aussi 78 000€ de taxe professionnelle pour la communauté de communes.

Une réunion est programmée vendredi 12 juillet en préfecture. Si Danzer ferme, la France verra disparaîtr sa toute dernière usine de placage bois.