Covid-19 : Les stations de ski ne rouvriront pas ce jeudi, la décision repoussée au 13 janvier

Les stations de ski franc-comtoises ne rouvriront pas leurs porter ce jeudi 7 janvier. La prise de décision est repoussée au 13 janvier. Les amoureux de la montagne sont dans l'incompréhension.

La station des Rousses est LA station familiale par excellence en Franche-Comté.
La station des Rousses est LA station familiale par excellence en Franche-Comté. © Pascal Sulocha

"Une fois de plus, sans concertation et au mépris de toute considération pour de nombreux Français, le Gouvernement a arbitrairement décidé de reporter sa décision d’ouverture des remontées mécaniques au 13 janvier prochain ! Malgré les désastres économiques et humains qu’a déjà engendré le gouvernement, il continue et persiste avec ses approximations permanentes" tonne Alexandre Maulin, le président de Domaines skiables de France (DSF), sur les réseaux sociaux. 

La décision est finalement tombée mercredi soir : les remontées mécaniques ne rouvriront pas ce jeudi en France, alors que plus de 25.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures en France, a indiqué le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

"Le gouvernement est bien conscient qu'il y a un besoin de visibilité pour le secteur de la montagne et on s'attache à leur donner le plus vite possible cette visibilité pour la suite de la saison", a-t-il assuré, précisant toutefois qu'aucune date ne devrait être fixée avant le Conseil de défense de la semaine prochaine.

"Il nous faut une date ferme"

Les stations de ski françaises, déçues, espèrent toutefois encore pouvoir sauver les vacances de février, cruciales pour leur économie fragile.

"On en a marre, il nous faut une date ferme et définitive et qu'on arrête de nous promener", a réagi auprès de l'AFP le président de l'Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM), Jean-Luc Bloch. "Vous avez le droit de prendre l'avion, le train, le métro mais la montagne c'est dangereux? On ne comprend plus", a-t-il grincé, estimant que la confiance était "perdue".

"Le plus important c'est qu'on ait une date définitive, qui ne peut pas être postérieure au 20 janvier", affirme M. Bouchet, des Deux Alpes. 

"On est prêts à travailler, à accueillir les skieurs. Il faut qu’on ouvre le plus tôt possible, pour être le plus serein pour les vacances de février et sauver ce qu’il y a a sauver de la saison" nous a confié Sylvain Philippe, directeur de la station de Métabief, dans le Doubs (lire notre article). A Métabief, les taux de réservation à Noël ont tourné autour des 70% sur les deux semaines de vacances.

En 2019, la saison de ski a déjà été écourtée d’un mois par le premier confinement, entré en vigueur le 17 mars.

Le Premier ministre Jean Castex tiendra une conférence de presse jeudi 7 janvier, à 18h, pour annoncer l'avenir du secteur. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stations de ski économie tourisme covid-19 santé société ski sport