En Suisse on ne pourra plus empêcher son chien d’aboyer

illustration / © Maxppp
illustration / © Maxppp

Interdiction des colliers anti-aboiements, obligation de tuer les homards avant de les ébouillanter, définition d’une mise à mort correcte lorsqu’un animal est condamné, la Suisse a adopté une série de mesures pour protéger les animaux.

Par P.S.

Colliers anti-aboiement à jet d’eau, air comprimé et ultrasons voire décharge électriques, elles sont nombreuses les techniques pour faire taire un canidé.
En Suisse, à partir du premier mars, elles seront toutes interdites. Le Conseil fédéral a adopté mercredi une série de mesures relatives au droit des animaux.

Mort des homards


Les chiens seront ainsi davantage protégés lors des ventes et des concours. Mais d’autres animaux, qui attirent généralement moins d’attention, se verront aussi octroyer des droits.

C’est le cas du homard. Interdit désormais de l’ébouillanter vivant pour le cuisiner ou de le transporter sur de la glace et dans de l’eau glacée.

Il faudra d’abord étourdir l’animal soit par électricité soit par destruction mécanique du cerveau. L’ordonnance pour la protection des animaux définit aussi les critères d’une « mise à mort » correcte lorsqu’un animal malade ou accidenté ne peut pas être soigné.

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus