SNCF : Tarifs réduits, pass, avantages abonnés : la Bourgogne-Franche-Comté veut relancer les trains TER cet été

La région Bourgogne-Franche-Comté en concertation avec les autres régions de France a annoncé de nouvelles offres pour l'été. Le but : encourager les Français à reprendre les TER et à voyager dans l'Hexagone. Il y  a urgence car le déficit global de recettes est d'environ 600 millions d'euros.

Avec ces offres attractives sur les TER, la région espère voir les voyageurs revenir et voyager en France
Avec ces offres attractives sur les TER, la région espère voir les voyageurs revenir et voyager en France © Dossier de presse région Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Voyageurs

" Je pense que c'est une première. Toutes les régions se sont unies pour travailler sur ce projet d'attractivité des TER ". À en croire Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, les annonces faites le vendredi 12 juin sont sans précédent. Avec une fréquention des TER 80 % inférieure à la normale au début du mois de juin, la région et la SNCF préparent la riposte.

Il n'y a pas de temps à perdre car la crise sanitaire du coronavirus covid-19 a d’importantes conséquences économiques. Les TER (trains express régionaux) sont utilisés seulement à 25%.  L’ensemble des régions de France (qui sont chargées de la gestion des TER) ont perdu environ 600 millions d’euros de recettes. La région Bourgogne-Franche-Comté, par exemple, a perdu entre 30 et 40 millions de recettes. "Il nous faut donc récupérer un rythme normal le plus rapidement possible et cela passe par une opération choc", dit Michel Neugnot, 1er vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

 

20 000 billets à partir de 2 euros cet été

Pour commencer, la région proposera cet été 20 000 billets " bons plans " à partir de 2 €, en juillet et en août. Environ 330 billets à prix attractifs seront à la vente chaque jour. Une offre qui s'étendra sur toutes les régions avec près de 2 millions de billets à moins de 10 €. Par exemple, un trajet Dijon- Besançon coûtera 5 €, Chalon-Mâcon 2€, Belfort-Montbélliard 2€.

Si durant les deux mois du confinement, aucun abonnement n'a été prélevé, les abonnés bénéficieront de nouveaux avantages cet été. L'abonnement " annuel TER ", habituellement valable dans la région, le sera dans toutes les régions de France. Ainsi un abonné annuel en Bourgogne-Franche-Comté pourra jouir de ses droits sur tous les TER des autres régions. Il sera donc possible d'effectuer un voyage en sillonnant plusieurs régions sans avoir à payer de surplus.

Par ailleurs, un " pass jeune TER de France " va être créé pour la période estivale à destination des 17-26 ans. Au prix de 29 € par mois, ce pass sera valable sur tous les TER du pays en juillet et en août, pour un nombre de trajets illimités.

Mettre en lien le réseau TER et lieux touristiques

Avec cette campagne promotionnelle, les régions et la SNCF espèrent faire coup double : attirer à nouveau les voyageurs dans les trains et encourager à voyager en France. Toujours dans cette optique, une carte interactive sera lancée prochainement. Elle permettra de faire découvrir des destinations touristiques reliées au réseau TER.

En lien avec le Comité Régional du Tourisme, l'opération #Sortezchezvous, disponible sur son site, mettra en valeur les lieux touristiques de la région et leur proximité avec le réseau ferroviaire. Avec cette opération, la région espère pouvoir attirer aussi les vacanciers que les habitants de la région. Pour rappel, la Bourgogne-Franche-Comté compte 8 monuments classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.

" Des garanties sanitaires " assurées dans les trains 

Depuis le 2 juin, la distanciation sociale est levée dans les trains. Cependant, le port du masque reste obligatoire et les rames sont nettoyées quotidiennement. 

" On apporte des garanties sanitaires " précise Eric Cinotti, le directeur régional de la SNCF en Bourgogne-Franche-Comté. 

Ce dernier ajoute que de nouvelles offres relatives aux TGV devraient être annoncées avant l'été. De quoi attirer un peu plus les touristes cet été dans une région qui compte 13 gares TGV.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux économie transports vacances coronavirus/covid-19 santé société région bourgogne franche-comté sncf consommation déconfinement