• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

“Les terres du président” : François Mitterrand entre Jarnac, Latche et le Morvan

Le président de la République François Mitterrand en mai 1985 lors de son ascension annuelle de la Roche de Solutré, en Saône-et-Loire. / © AFP PHOTO ERIC FEFERBERG
Le président de la République François Mitterrand en mai 1985 lors de son ascension annuelle de la Roche de Solutré, en Saône-et-Loire. / © AFP PHOTO ERIC FEFERBERG

François Mitterrand, qui fut deux fois président de la République, aurait eu 100 ans le 26 octobre 2016. Un documentaire revient notamment sur son amour pour la nature. Il aimait particulièrement ses terres de Charente et des Landes et bien sûr le Morvan en Bourgogne.

Par B.L.

"La Nièvre est une greffe, la Charente est le pied"

Le documentaire "Les terres du président" retrace la vie de François Mitterrand à travers trois prismes : la religion, la littérature et la terre.
La beauté des paysages a toujours fasciné l’ancien chef de l’Etat qui recevait les grands de ce monde dans sa bergerie de Latche dans les Landes. Le réalisateur Lionel Chaumet raconte l’enfance de François Mitterrand en Charente, son paradis perdu, puis son mariage avec Danielle Gouze devenue Danielle Mitterrand le 28 octobre 1944 en Saône-et-Loire.

Un peu plus tard, c’est toujours en Bourgogne, dans la Nièvre cette fois, que François Mitterrand obtient son premier mandat politique en 1946. Des liens qui durèrent 35 ans jusqu’à son élection à la présidence de la République en 1981. Celui qui fut conseiller général, maire et sénateur de la Nièvre, n’a jamais oublié cette région qu’il aimait tant. Il dira plus tard, "La Nièvre est une greffe, la Charente est le pied".



Pourquoi l'affiche de "la force tranquille" a-t-elle été retouchée ?

C’est dans la Nièvre que fut réalisée la célèbre affiche de la campagne présidentielle de 1981. Celle de la force tranquille où l’on voit le candidat François Mitterrand poser devant un paysage bucolique.
"On va casser les règles, il faut que ce soit une affiche de droite", avait décrété le publicitaire Jacques Séguela. "Il ne faut pas faire de publicité pour la gauche, car la gauche va voter pour un candidat de gauche. Il y a 40% de Français à droite, 40% à gauche et 20% d’hésitants. Ce sont ces 20% d’hésitants qui vont basculer au dernier moment, donc c’est eux qu’il faut toucher, donc il faut que ce soit une affiche de droite", avait-il décidé. D’où la décision de miser sur une photo "terrienne", un "lieu de terroir". C’est le village de Sermages dans la Nièvre qui fut choisi. La photo a cependant été retouchée pour diminuer la taille du clocher, jugé trop proéminent. Le candidat Mitterrand souhaitait "envoyer un clin d’œil aux catholiques sans pour autant froisser les laïques", rappelle le réalisateur du documentaire.



L’image de François Mitterrand est associée à la roche de Solutré

Pendant de nombreuses années à la Pentecôte, François Mitterrand accompagné de sa famille, d’amis et de politiques a gravi ce promontoire rocheux de Saône-et-Loire d’où l’on a une vue à 360 degrés sur la région, sur le Nivernais et même jusqu’au mont Blanc.
La première montée a eu lieu en 1946, mais "contrairement à la rumeur, elle ne résultait pas d’un vœu fait pendant la Résistance", affirme le photographe Jean-Paul Gollin, qui a suivi François Mitterrand lors de ses ascensions rituelles.

"Il a connu Danielle Mitterrand dans le maquis de Cluny où elle était infirmière. Ils se sont mariés et en 1946 ils ont fait un repas dans la famille de Danielle à Cluny. C’était le jeudi de l’Ascension. Ils ont décidé après le repas de faire une promenade digestive. Ils sont montés en haut de Solutré. Ensuite, il y a eu des repas de famille tous les jeudis de l’Ascension. C’était comme un pèlerinage, mais purement familial. Mais, en 1950 ou 1951, la météo était exécrable. Ils sont montés quand même, mais ils ont décidé de repousser ce repas de famille et cette promenade à Solutré au week-end de Pentecôte", poursuit Jean-Paul Gollin.


Le 13 avril 1981, François Mitterrand est candidat à la présidence de la République. Lors d’une pause entre deux réunions électorales, il marche le long d’un lac près de Montsauche, dans la Nièvre. A ses côtés, son ami l’écrivain Paul Guimard / © AFP PHOTO JEAN-CLAUDE DELMAS
Le 13 avril 1981, François Mitterrand est candidat à la présidence de la République. Lors d’une pause entre deux réunions électorales, il marche le long d’un lac près de Montsauche, dans la Nièvre. A ses côtés, son ami l’écrivain Paul Guimard / © AFP PHOTO JEAN-CLAUDE DELMAS

"Messieurs, vous me gâchez le paysage"

Quand il a été élu président de la République, il y avait jusqu’à 150 personnes qui se bousculaient pour participer à ce rituel. "Dans les dernières années, c’était une cohue indescriptible. Quelquefois, il s’arrêtait et nous disait "Messieurs, vous me gâchez le paysage", se souvient Jean-Paul Gollin.

Le 4 juin 1995, ce fut la dernière ascension. François Mitterrand, très fatigué, a beaucoup souffert pendant la montée et il a dû reprendre son souffle à mi- pente. Il mourra sept mois plus tard le 8 janvier 1996, à l’âge de 79 ans. "Je crois aux forces de l’esprit et je ne vous quitterai pas", avait-il déclaré aux Français en leur présentant ses vœux pour la dernière fois en direct de l’Elysée.

Bande-annonce documentaire : Les terres du Président
Les Terres du Président est un documentaire qui raconte comment le souvenir des paysages de son enfance a accompagné François Mitterrand toute sa vie.


"Les terres du président" est un documentaire de Lionel Chaumet (auteur réalisateur) et Christophe Salomon (co-auteur). C'est une coproduction France 3 Poitou-Charentes / Y.N PRODUCTIONS.
Ce film de 52 minutes sera diffusé lundi 24 octobre 2016 après Soir 3 sur France 3 Bourgogne, France 3 Franche-Comté et France 3 Limousin, vers 23h40.

A lire aussi

Sur le même sujet

François Hollande accorde un entretien à France 3 Bourgogne

Les + Lus