• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Après l'attentat de Nice, la ville de Belfort va armer sa police municipale

A Belfort, la cérémonie en mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites s'est déroulée sous très haute surveillance. / © France 3 Franche-Comté / Jean-Marie Baverel
A Belfort, la cérémonie en mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites s'est déroulée sous très haute surveillance. / © France 3 Franche-Comté / Jean-Marie Baverel

Le député-maire de Belfort veut équiper la police municipale d'armes à feu. Une décision prise dans la foulée de l'attentat de Nice.

Par Raoul Advocat

Ce dimanche 17 juillet est la journée nationale en mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français, et d'hommage aux "Justes". Une cérémonie s'est déroulée à Belfort, comme partout en France. Et comme dans beaucoup de villes, la commémoration s'est faite sous haute surveillance. 

Plusieurs villes de Franche-Comté

Les mesures de sécurité devraient être renforcées de manière permanente. En effet, le député-maire de Belfort, Damien Meslot, a pris la décision de faire armer la police municipale. Ce sera fait dans quelques mois. Une décision que Damien Meslot justifie par les circonstances de l'attentat de Nice. Le député-maire s'était jusqu'à présent déclaré opposé à une telle mesure (voir article ci-dessous)

En Franche-Comté, plusieurs villes ont mis en place l'armement de leurs polices municipales : Audincourt, dans le Doubs, Dole, dans le Jura, et Gray, en Haute-Saône. 

Belfort armement police municipale
Après l'attentat à Nice, le député-maire de Belfort annonce que la police municipale de la ville va être armée. Intervenant : Damien Meslot, député-maire de Belfort. Reportage : L. Ducrozet et JM Baverel. Montage : A. Baudrand.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus