• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Belfort : la démolition de l’église Notre Dame des Anges a commencé

Le permis de démolition a été déposé en février dernier. / © Maxime Meuneveaux - France 3 Franche-Comté
Le permis de démolition a été déposé en février dernier. / © Maxime Meuneveaux - France 3 Franche-Comté

L’accès à l’édifice était interdit depuis près de 5 ans, pour cause de vétusté. Le permis de destruction avait été déposé en février et des opérations de désamiantage avaient été lancées au début du mois d’août.

Par Vanessa Hirson


Pourquoi cette destruction ?

L'édifice du Faubourg de Montbéliard était jugé trop vétuste et dangereux. Le risque d’effondrement était important. Pourquoi cette église n’est-elle pas restaurée ? Sa rénovation revenait à la charge du diocèse, qui ne pouvait pas assurer les frais. Le choix de sa démolition était donc la seule solution.
Sa démolition devrait durer 2 mois.


Origine de l’édifice

Construite entre les deux guerres, l’église Notre Dame des Anges a très mal supporté l’usure du temps. Elle a été bâtie après 1905, c’est-à-dire après la loi de séparation de l’église et de l’Etat.

Les travaux de démolition ont commencé ce matin et devraient durer jusqu'à vendredi soir. Seule la cure avait été démolie il y a 15 jours. / © Maxime Meuneveaux - France 3 Franche-Comté
Les travaux de démolition ont commencé ce matin et devraient durer jusqu'à vendredi soir. Seule la cure avait été démolie il y a 15 jours. / © Maxime Meuneveaux - France 3 Franche-Comté


Les destructions d’églises sont-elles fréquentes ?

Si certaines retrouvent une nouvelle fonction, habitation, lieu d’exposition… les destructions d’église restent rares et le processus est très encadré. Interrogé par France 3 Franche-Comté le 14 février dernier le Père Jean Bouhelier expliquait :  « il y a l’étape qu’on appelle la désacralisation. C’est une dernière étape où l’on rappelle un peu l’histoire  de l’église, le vécu de cette communauté autour de cette église. Ensuite on enlève les signes lithurgiques en particulier la croix et puis on ferme l’église ».

Reportage de Maxime Meuneveaux et Laurent Brocard.


Démolition de l'église Notre Dame des Anges
Interviews de Aurélien Jeandel Chef de secteur, Ferrari Démolition et Jean-Marc Rollin Responsable paroissial/ Reportage de Maxime Meuneveaux et Laurent Brocard.




Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus